/finance/homepage

Le lectorat des magazines en hausse de 3% au pays

TVA Publications numéro 1 au Québec

Argent

Le magazine Coup de pouce est le plus populaire au Québec, en version papier, avec 1,2 million de lecteurs, en croissance de 15% cette année. Clin d'œil est le magazine de mode numéro 1, avec 654 000 lecteurs, toutes plateformes confondues, suivi de près par Elle Québec, qui en rejoint 644 000.

Côté quotidien, Le Journal de Montréal est le plus lu au Québec, avec 1,6 million de lecteurs moyens par édition, sur ses plateformes imprimé et numérique.

C’est ce que révèlent les nouvelles données Vividata, qui mesure chaque année les auditoires de magazines et de journaux en sondant 40 000 consommateurs à travers le Canada.

Ainsi, entre les mois de juillet 2015 et juin 2016, l’étude confirme que le lectorat de journaux imprimés est stable (+ 0,5 %) et celui des magazines imprimés a légèrement augmenté (3%).

TVA Publications domine le marché québécois

Les titres francophones de l’éditeur francophone TVA Publications sont choisis par près de 2,7 millions de lecteurs, ce qui en fait l'éditeur #1 au Québec.

Ses titres anglophones sont lus par plus de 6,8 millions de fidèles lecteurs.

«Cette année encore, les résultats confirment que nos lectrices et lecteurs apprécient nos marques et y adhèrent, en nous offrant une hausse remarquable de notre lectorat papier au Québec», a dit Lucie Dumas, vice-présidente, éditrice en chef, TVA Publications.

L’éditeur domine aussi dans le marché de la décoration, avec Les idées de ma maison, qui rejoint 738 000 lecteurs. La croissance du lectorat papier pour cette publication a augmenté de 19 %. 

De côté des hebdomadaires, les éditions papier ont enregistré une croissance notable de 17 %. C'est le magazine 7 jours qui est le plus consommé, avec 675 000 lecteurs multiplateformes par semaine.

Les milléniaux consomment différemment

Soixante-trois pour cent des adultes canadiens lisent des magazines, apprend-t-on dans cette étude, et 57% ne le font qu’en version imprimés, tandis que 8% ne lisent que des versions numériques.

Par ailleurs, les milléniaux choisissent une expérience de lecture différente des consommateurs plus âgés : 40% ne lisent que la version imprimée, alors que 60% choisissent une expérience numérique. Pour les boomers, les tendances sont inversées. Les milléniaux sont presque trois fois plus enclins que les boomers à faire usage d’un téléphone intelligent pour accéder à du contenu de magazines.