/finance/finance

La fin d’année approche rapidement

Ratez-vous des économies d’impôt?

Argent

Avant la frénésie des Fêtes, il serait approprié de jeter dès maintenant un coup d’œil à sa situation financière de l’année sur le plan fiscal, dans l’optique de maximiser les économies d’impôt.

Selon un récent sondage mené pour le compte de la CIBC, plus des trois quarts des Canadiens (77%) ne pensent pas aux impôts qu’ils auront à payer pour l’année avant le début de la nouvelle année.

Pire, près de la moitié (48%) ne s’en préoccupent qu’au moment de produire leurs déclarations de revenus.

Or, «il est parfois trop tard» pour réaliser des économies d’impôt, affirme Jamie Golombek, directeur gestionnaire, Planification fiscale et successorale, à la Banque CIBC.

«Il est fort probable que vous vous priviez d'une certaine somme d'argent si vous ne savez pas quels sont les crédits d'impôt et les avantages qui vous sont offerts, ou si vous ratez la date limite de fin d'année à laquelle certains d'entre eux sont assujettis.»

Par exemple, il faut payer avant le 31 décembre les activités artistiques et physiques de 2017 des enfants afin de profiter du crédit d’impôt allant jusqu’à 250$ pour les activités artistiques et jusqu’à 500$ pour les activités physiques.

Au fil des ans, les gouvernements annoncent de nouveaux programmes de crédit d’impôt qui peuvent représenter beaucoup d’économies.

Ainsi, au fédéral, un nouveau crédit d’impôt pour l'accessibilité domiciliaire permet de demander un montant équivalant à 15% d'un montant de dépenses maximales de 10 000 $, pour des travaux de rénovation effectués afin d'aider les aînés et les particuliers admissibles au crédit d'impôt pour personnes handicapées à être plus mobiles ou fonctionnels dans leur maison.

«La planification fiscale la plus efficace est celle qui s'échelonne tout au long de l'année», souligne M. Golombe, qui recommande de consulter un spécialiste pour s’assurer d'être bien au fait des changements apportés aux crédits d'impôt fédéral et provincial.