/regional/centreduquebec

Projet de loi contre les hydrocarbures

Le ministre Arcand était attendu de pied ferme

Jonathan Roberge | TVA Nouvelles 

Une centaine de manifestants, dont une quarantaine de Trois-Rivières, attendaient le ministre des Ressources naturelles Pierre Arcand de pied ferme vendredi à Drummondville. Lors d’un dîner-conférence avec la communauté d’affaires de la ville, il a défendu à nouveau son projet de loi sur les hydrocarbures.

Selon les manifestants, le gouvernement ouvre trop grande la porte à l'industrie pétrolière.

«Ils ont le droit de forer et d'exproprier. Ils ont des droits que les autres n'ont pas», a affirmé Marc Brullemans, coordonnateur d’un groupe citoyen.

Les citoyens craignent l'exploitation des gaz de schistes et tous les procédés visant à fracturer le sol pour en extraire un gaz.

«On a tous la même vision d’un Québec plus vert, mais il faut être réaliste, a dit Pierre Arcand. On va tout faire pour éliminer le pétrole et les hydrocarbures au Québec, mais nous sommes dans une transition.»

«Les résidents qui habitent tout près d’un forage gazier ou pétrolier se retrouvent avec des eaux polluées et des problèmes de santé de plus en plus nombreux», a expliqué le juriste et sociologue Richard E. Langelier.

La manifestation s'est tenue sous forte présence policière, mais les forces de l’ordre n'ont toutefois pas eu à intervenir.

Le ministre a profité de ce dîner-conférence pour annoncer une aide financière totalisant deux millions de dollars à sept entreprises du centre du Québec.

Dans la même catégorie