/news/currentevents

Résidences évacuées

Important glissement de terrain à Saint-Luc-de-Vincennes

Agence QMI et TVA Nouvelles 

Un important glissement de terrain s’est produit jeudi matin dans la rivière Champlain à Saint-Luc-de-Vincennes, au nord-est de Trois-Rivières, forçant l’évacuation d’au moins deux résidences en raison des risques de débordement du cours d’eau.

Selon la Sûreté du Québec, la superficie effondrée est de la taille d’un terrain de baseball, mais les images filmées par l’hélicoptère TVA Nouvelles, montrent une superficie bien plus grande.

Ce glissement de terrain pourrait être une conséquence possible des fortes pluies des dernières semaines. Les sols sont toujours gorgés d'eau.

«L'argile s'est liquéfiée et s'est dirigée dans le ruisseau pour se resolidifier», a expliqué le directeur de la sécurité civile Mauricie-Centre-du-Québec, Sébastien Doire.

L’éboulement empêche l’eau de circuler librement dans la rivière Champlain. Le cours d'eau est littéralement coupé en deux. Plus les heures passent, plus le niveau d'eau monte et augmente les risques d'inondations.

«On a évacué dans un périmètre de 200 mètres de la zone sinistrée. La sécurité civile est sur place et la présence de la Croix-Rouge a été demandée également», a affirmé Annie Thibodeau de la Sûreté du Québec.

Des travaux d’urgence devraient être effectués dans les prochaines heures afin de dégager la rivière qui menace de sortir de son lit.

Une autre résidence est située sur un terrain à risque et pourrait être démolie. Si cette mesure doit être entreprise, le gouvernement pourrait verser une aide financière pouvant atteindre 150 000 $.

«C’est un processus tout à fait normal et ça suit son cours, a souligné le député de Champlain Pierre-Michel Auger. Si jamais c’est bien le cas, on pourra dédommager la personne le plus rapidement possible.»

La scène rappelle de mauvais souvenirs aux résidents du secteur. À la fin des années 1980, le rang Saint-Alexis avait complètement disparu dans des circonstances similaires.

Le rang Saint-Joseph Ouest demeure fermé à la circulation. La sécurité civile demeure sur place afin de surveiller les éventuels mouvements du sol.