/news/world

Lien d'amitié avec Pierre-Elliott Trudeau

Fidel Castro reçoit le président vietnamien, mais pas Trudeau

Agence France-Presse

Fidel Castro a reçu cette semaine le président vietnamien Tran Dai Quang à son domicile de La Havane, mais pas le premier ministre canadien Justin Trudeau, malgré la forte amitié qui liait l'ex-président cubain à son père Pierre-Elliott Trudeau.

Les dirigeants vietnamien et canadien ont effectué des visites simultanées sur l'île mardi et mercredi pour célébrer le bon état de leurs relations avec le régime communiste cubain.

Reçus avec les honneurs, les deux hommes ont eu des entretiens avec le président Raul Castro et plusieurs hauts responsables cubains.

Et lorsque la presse locale a annoncé mercredi que le père de la révolution cubaine Fidel Castro avait reçu la veille le président vietnamien, tout le monde s'attendait à ce que Justin Trudeau soit à son tour invité dans sa résidence de l'ouest de La Havane.

Car l'ex-président de 90 ans, retiré du pouvoir depuis 2006, avait noué dans les années 1970 une solide amitié avec le père de Justin, l'ex-premier ministre Pierre-Elliott Trudeau. Après son décès en 2000, Fidel Castro s'était rendu à ses obsèques à Montréal et avait longuement consolé le jeune Justin devant les caméras.

Mais les retrouvailles attendues n'ont pas eu lieu, sans que les autorités canadiennes et cubaines ne fournissent d'explications.

Justin Trudeau a pu se consoler en rencontrant trois des fils de Fidel Castro, qui lui ont offert un album photo retraçant la visite de son père à La Havane en 1976, qui avait courroucé Washington en pleine guerre froide.

Victime en 2006 d'une hémorragie intestinale, l'ex-président cubain avait totalement disparu des écrans cubains entre février 2014 et avril 2015, alimentant de nombreuses rumeurs sur son état de santé.

Mais depuis un an et demi, même si ses déplacement restent limités, il a recommencé à publier des "réflexions" et s'est remis à recevoir chez lui personnalités et dignitaires étrangers. Des rencontres toujours révélées a posteriori par la presse d'Etat cubaine et illustrées par des photos de son fils, Alex Castro.

Dans la même catégorie