/regional/saguenay

Développement immobilier

Projet de 12 millions $ au Valinouët

Jean Houle | TVA Nouvelles

 - Agence QMI

Au Saguenay, la station de ski Le Valinouët de Saint-David-de-Falardeau pourrait s'enrichir d'un nouveau chalet et d'un nombre indéterminé de condos au pied de ses pentes de ski.

Le projet avoisinant les 12 millions $ est suffisamment avancé pour avoir été présenté aux résidents il y a quelques jours.

Le chalet actuel du Valinouët, désuet, cache très mal ses 30 ans. Il pourrait bientôt être rasé pour faire place à une nouvelle structure, plus spacieuse et luxueuse, qui abriterait également des condos que les visiteurs pourraient louer.

«C'est un merveilleux projet», clame Marcel Arseneau, qui réside au village alpin et qui a assisté à cette réunion. «On a besoin de renouveau.»

La municipalité avait été approchée le printemps dernier. Le maire reconnaît que le promoteur Jean Grégoire est sérieux, lui dont la chaîne C Hôtels est déjà présente dans Chaudière-Appalaches.

«Pour nous, c'est une situation gagnante, autant pour la station, la municipalité que pour le promoteur», dit le maire Serge Gauthier.

L'un des points de négociations demeure la propriété du terrain, qui appartient présentement à la vingtaine de membres de la coopérative de travail du Mont Victor-Tremblay, selon un bail avec la municipalité encore valide pour 10 ans. Avec quel propriétaire le promoteur fera-t-il affaire?

«Si on ne s'entend pas avec la coopérative, il n'y aura pas de projet», affirme le maire.

À l'évidence, les conditions du bail signé en 1995 devront être revues. La coopérative doit faire connaître ses demandes par lettre à la municipalité la semaine prochaine.

«Il faut savoir combien ça coûterait à la municipalité et aux contribuables», explique le premier citoyen. Si on ne peut pas s'entendre, il faudra trouver une autre façon de procéder.»

Les usagers du chalet, comme les résidents du village, seraient très heureux d'une nouvelle infrastructure d'accueil. Par contre, la formule proposée ne fait pas l'unanimité, dans un secteur où le nombre de chalets ou de condos déjà à vendre est élevé.

«On est 500 propriétaires et il y en a peut-être 100 qui essaient de vendre», dit Lisette Maltais, qui a elle-même mis son chalet à vendre en août dernier.

Paquerette Arseneau est plus nuancée.

«Les gens nous disent qu'il faut parfois réserver un an d'avance pour venir ici», rappelle-t-elle. «Ce qu'on nous a présenté, c'est qu'une personne achète le condo, et qu'une entité s'occupe ensuite de le louer.»

Le promoteur Jean Grégoire refuse les entrevues à cette étape-ci. Il souhaite un partenariat, soit avec la COOP ou la municipalité, en lui laissant la gestion une fois le projet complété.

Il est toutefois convaincu du potentiel de la station de ski.

Dans la même catégorie