/finance/homepage

Commerce en ligne

Des pertes fiscales de 10 milliards $ au Canada

TVA Nouvelles

Dix milliards de dollars annuellement. Voilà la somme qui échappe chaque année au gouvernement fédéral et aux provinces en raison des achats en ligne faits auprès de commerces à l’étranger.

Parmi eux, le géant chinois Alibaba qui propose aux internautes du monde entier plus de 100 millions d’articles allant des vêtements aux produits électroniques à des prix souvent imbattables, sans taxes et sans frais de livraison.

Normalement, les Québécois qui font des achats en ligne sans payer les taxes applicables devraient déclarer leurs achats à Revenu Québec via un formulaire en ligne, mais il semble que moins d’une dizaine de personnes le fassent annuellement.

 

Difficile, donc, pour les commerçants québécois de tirer leur épingle du jeu et de rivaliser avec ces géants du commerce en ligne.

«Il y a des milliards qui nous passent entre les mains et on dirait que pour les gouvernements la tâche est tellement grosse que ça ne bouge pas. Le web bouge vite alors on va se faire avoir. Pas juste les détaillants. Ce sont des paquets de ponts Champlain gratos qu’on ne payerait pas par ces taxes-là et c’est possible de le régler», a affirmé en entrevue à TVA Nouvelles le président et fondateur de Tristan, Gilles Fortin.

Il semble que 25% des Québécois comptent acheter au moins un cadeau en ligne à l’approche des Fêtes, ce qui représenterait 128 millions en dépenses.

Dans la même catégorie