/news/world

Kidnappée et retrouvée vivante après 3 semaines

La mère de famille avait un «message» brûlé sur sa peau

TVA Nouvelles

*Revoyez dans la vidéo ci-dessus un reportage en anglais sur Sherri Papini le jour où elle a été retrouvée.

Sherri Papini, cette mère de famille kidnappée et retrouvée vivante trois semaines après son enlèvement, avait un «message» brûlé sur sa peau, a confirmé mercredi le shérif du comté de Shasta, Tom Bosenko.

«Ce n’était pas un symbole, mais un message», a indiqué M. Bosenko, lors de l’émission «Good Morning America», sur la chaîne ABC.

Retrouvée jeudi dernier à plus de 220 kilomètres du lieu de son enlèvement, la mère de famille de 34 ans était disparue le 2 novembre alors qu’elle faisait son jogging à proximité de sa résidence, en Californie.

«Je pense que c'était une sorte d’exercice de pouvoir et/ou un certain type de marquage», a précisé le shérif du comté de Shasta.

Le mari de Sherri Papini, Keith Papini, a publié un communiqué, mardi, dans lequel il raconte l’enfer qu’a vécu son épouse.

«Les policiers m’avaient dit de me préparer mentalement. Lorsque j’ai vu ma femme pour la première fois à l’hôpital, son visage était couvert d’ecchymoses, allant du jaune au noir, dues à de nombreux coups et son nez était cassé», a écrit M. Papini.

«Son corps de maintenant 87 livres était couvert d’ecchymoses», a confié le mari de l’Américaine disparue pendant 22 jours.

«Ses longs cheveux blonds avaient été coupés. Elle avait été marquée et je pouvais sentir ses plaies sous mes doigts», a ajouté M. Papini dans le communiqué.

Mardi, les enquêteurs ont rencontré Sherri Papini pour une troisième fois.

La mère de famille a raconté aux policiers avoir été libérée par ses ravisseuses, deux femmes hispaniques armées, qui conduisaient un véhicule utilitaire (VUS) sport foncé.

L’enquête se poursuit afin de retracer les ravisseuses de la mère de famille. Le motif de cet enlèvement demeure toujours inconnu.

Dans la même catégorie