/news/politics

Feu vert donné par Ottawa

Manifestation contre des projets de pipeline

Agence QMI

Environ une centaine de personnes ont protesté devant les bureaux montréalais du premier ministre Justin Trudeau, mercredi matin, pour dénoncer le feu vert donné au projet d’oléoduc Trans Mountain de la compagnie Kinder Morgan et à la ligne 3 de Enbridge.

«Le gouvernement Trudeau doit comprendre qu’il a autant à perdre politiquement au Québec qu’ailleurs au Canada en approuvant Kinder Morgan et la Ligne 3. Et l’inverse serait également vrai s’il acceptait un jour le projet d’oléoduc Énergie Est. Le Canada est plus que jamais uni contre les pipelines», a déclaré Aurore Fauret, coordonnatrice de la campagne Sables bitumineux de 350.org, dans un communiqué.

Les projets de modernisation Trans Mountain, qui doit relier l’Alberta à l’océan Pacifique, ainsi que celui de la Canalisation 3, reliant également cette province à l’État du Wisconsin, aux États-Unis, ont reçu la bénédiction du fédéral mardi.

Les protestataires soulignent que ces pipelines vont contribuer à augmenter les émissions de gaz à effet de serre.

«Ce gouvernement ne peut tout simplement pas appuyer l’expansion des sables bitumineux et approuver de nouveaux oléoducs s’il veut être cohérent avec sa politique de lutte aux changements climatiques», a dit Anne-Céline Guyon, coordonnatrice et porte-parole du mouvement Stop Oléoduc, par communiqué.

Proposés par Kinder Morgan, les travaux d’élargissement du pipeline Trans Mountain prévoient d’en tripler la capacité afin d’acheminer 900 000 barils de pétrole par jour de l’Alberta vers Burnaby, dans la région de Vancouver. Le projet a toutefois été décrié maintes fois en Colombie-Britannique, où ses opposants craignent les risques de déversement, la hausse du trafic maritime de superpétroliers et, plus généralement, les effets néfastes de l’exploitation pétrolière sur l’environnement et le climat.

«Si je pensais que ce projet était dangereux pour le littoral de Colombie-Britannique, je l'aurais rejeté», a dit M. Trudeau, mardi.

Selon le gouvernement libéral, ce projet de 6,8 milliards $ permettra de créer 15 000 emplois.