/finance/homepage

L’usine Amcor ferme ses portes

90 employés mis à pied à Lachine

Martine Turenne | Argent

Sébastien St-Jean / Agence QMI

L’usine d’emballage Amcor, à Lachine, fermera ses portes le 30 juin, et mettra graduellement à pied ses 90 employés d’ici là.

L’annonce leur a été faite mardi. Plusieurs comptent une trentaine d’années de service. Leur salaire varie entre 16 $ et 35 $ de l’heure. Ils sont notamment opérateurs de presse.

Amcor, un géant mondial de l’emballage avec quelque 33 000 employés dans le monde, a racheté cette usine de Rio Tinto, il y a cinq ans. On y fabrique le carton d’emballage destiné principalement aux paquets de cigarettes, mais aussi à la gomme à mâcher.

«L’employeur nous a dit que la demande sur le marché américain était à la baisse», dit Michel Courcy, représentant syndical au Syndicat des métallos. «Il y a aussi des modifications aux réglementations sur l’emballage des paquets de cigarettes. Ils disent vouloir consolider leurs effectifs.»

Amcor, dont le siège social est à Melbourne, en Australie, a plusieurs usines aux États-Unis.

Michel Courcy confirme que la majorité des 90 travailleurs étaient à l’emploi de l’usine depuis des décennies. «Il y a un comité de reclassement mis sur pied. Et l’employeur offrira des indemnités, selon les normes.»