/regional/montreal

Course à la direction de Projet Montréal

Qui affrontera Denis Coderre l'an prochain?

Marie Christine Trottier

 - Agence QMI

Les quelque 2900 membres de Projet Montréal choisiront leur nouveau chef dimanche, à l'issue d'une longue course à la direction commencée le 5 septembre dernier.

Environ 20 % des membres de ce parti avaient déjà voté par anticipation jeudi pour celui ou celle qui affrontera Denis Coderre aux élections municipales de novembre 2017. Le «24 Heures» a rencontré les deux candidats, qui entamaient le dernier droit de leur campagne.

Valérie Plante

-42 ans, mère de deux enfants, originaire de l'Abitibi

-Études en anthropologie et en muséologie

-Carrière dans le communautaire avant de se lancer en politique

-Élue dans le district de Sainte-Marie (Ville-Marie) depuis 2013

Sa vision pour Montréal

«Il faut s'attaquer aux inégalités entre les Montréalais et aux écarts entre les quartiers [...] Ce n'est pas vrai que tous les Montréalais sont égaux et ont les mêmes possibilités.»

Trois grands engagements

1- Ajout de la ligne rose dans le métro de Montréal

«La ligne rose partirait de Montréal-Nord, descendrait dans les quartiers très denses comme Saint-Michel et le Vieux-Rosemont, et elle se terminerait à la station Bonaventure. Elle éviterait Berri-UQAM parce que cette station est à pleine capacité et elle désengorgerait la ligne orange.»

2- 100 millions $ sur trois ans pour acheter des terrains réservés au logement social

«La Ville doit acquérir des terrains en réserve foncière pour développer des projets de logements sociaux, abordables et privés. C'est important de favoriser la mixité sociale dans tous les quartiers. On ne peut pas freiner le développement, mais on peut planifier pour qu'il n'y ait pas les effets négatifs de la gentrification.»

3- Améliorer la performance énergétique des bâtiments

«Montréal doit être un chef de file dans la lutte aux changements climatiques. La Ville doit rénover ses vieux bâtiments pour qu'ils soient plus éco-énergétiques. Je veux aussi lancer un programme de prêts pour souvenir les propriétaires résidentiels et commerciaux pour qu'ils rénovent leurs bâtiments et améliorer leur rendement énergétique.»

Guillaume Lavoie

-39 ans, père de deux enfants, originaire du Saguenay

-Études en relations industrielles et en administration publique

-Carrière en diplomatie publique et en relations internationales avant de se lancer en politique

-Élu dans le district de Marie-Victorin (Rosemont-la-Petite-Patrie) depuis 2013

Sa vision pour Montréal

«Je veux faire de Montréal une ville plus riche, plus juste, plus verte et plus accueillante. On va laisser Denis Coderre rénover le passé. Moi je veux bâtir la ville qu'on a besoin demain.»

Trois grands engagements

1- Solution 10-45

«Je veux que la mobilité devienne une solution pour tous les Montréalais. Peu importe où ils habitent sur l'île, du point A au point B, c'est la solution 10-45. Ils ne doivent pas être à plus de 10 minutes du transport collectif et ne doivent pas être à plus 45 minutes leur destination.»

2- Favoriser la mobilité sociale

«On vient à Montréal pour changer l'alignement de ses astres. Ça passe par le logement, avec du logement social, des maisons de chambre, des unités pour les familles. Il faut aussi assurer plus d'opportunités de développement social et offrir un accès aux sports, aux loisirs et aux bibliothèques.»

3- Rendre Montréal carbo-neutre

«La Ville ne se révolutionne pas. La Ville change un peu chaque jour. Il faut donc que chacune des actions qu'on pose la rende plus verte. Jamais, sous mon administration, on va refaire une rue à l'identique. Chaque fois, c'est une opportunité de planter des arbres, d'augmenter la rétention des eaux et réduire les îlots de chaleur.»

Dans la même catégorie