/news/world

Élection de Donald Trump

Une organisation veut mettre ses archives d'internet en sécurité au Canada

Agence France-Presse

Internet Archive

Une organisation américaine qui conserve des archives de pages internet dit vouloir en garder une copie au Canada, invoquant des craintes de durcissement de la surveillance avec l'élection de Donald Trump à la présidence des États-Unis.

«Le 9 novembre en Amérique, nous nous sommes réveillés avec une nouvelle administration promettant un changement radical», écrit Brewster Kahle, fondateur et libraire numérique de l'Internet Archive, dans un message publié mercredi sur le site de cette organisation.

«Cela nous a fermement rappelé que les institutions comme nous, bâties pour le long terme, doivent être préparées au changement», poursuit-il. «Pour nous, cela signifie conserver nos matériaux culturels en sécurité, privés et perpétuellement accessibles. Cela veut dire nous préparer à un internet qui pourrait être confronté à davantage de restrictions.»

Brewster Kahle lance donc un appel aux dons afin de financer un projet de plusieurs millions de dollars visant à établir une copie des archives de l'organisation au Canada, faisant valoir que «plusieurs copies rendent les choses sûres».

L'Internet Archive est une organisation à but non-lucratif créée il y a une vingtaine d'années et qui opère la «Wayward Machine», une bibliothèque numérique conservant des copies des pages internet à divers moments de leur histoire.

S'assurer que ce projet continue signifie «sauvegarder 300 millions de pages internet chaque semaine, afin que personne ne puisse changer le passé juste parce qu'il n'y en a pas de trace numérique», fait valoir Brewster Kahle. «Internet a besoin d'une mémoire, de la capacité de regarder en arrière.»

Il explique vouloir continuer ce travail «dans un monde où la surveillance gouvernementale ne va pas disparaître; au contraire, il semble qu'elle va augmenter».

Le président élu Donald Trump n'a pas annoncé de plans précis en terme de politique numérique, mais certains de ses commentaires durant la campagne électorale ont alimenté des craintes que son administration soit plus favorable à la surveillance gouvernementale et moins sensible aux libertés civiles.

«A travers l'histoire, les bibliothèques se sont battues contre de terribles violations de la vie privée -- lorsque des gens ont été arrêtés simplement pour ce qu'ils lisaient», indique encore Brewster Kahle. «A l'Internet Archive, nous nous battons pour protéger la vie privée de nos lecteurs dans le monde numérique.»