/news/politics

Projet de loi

Ottawa veut protéger les langues des Premières Nations

Guillaume St-Pierre

 - Agence QMI

MATTHEW USHERWOOD/AGENCE QMI

Justin Trudeau a annoncé mardi son intention de déposer un projet de loi visant à protéger les langues des Premières Nations dont plusieurs sont menacées ou déjà disparues.

«Je m’engage à déposer une loi sur les langues autochtones, dans le but d’assurer la préservation, la protection et la revitalisation des langues des Premières Nations, Métis, et Inuit», a déclaré le premier ministre à l’occasion d’un sommet des chefs qui se tient à Gatineau cette semaine.

Bien que la portée de la mesure législative ainsi que l’échéancier qui doit mener à son adoption restent encore à déterminer, le chef Ghislain Picard s’est réjoui de l’annonce de M. Trudeau.

Selon M. Picard, le gouvernement libéral fédéral pourrait profiter de l’occasion pour rétablir une enveloppe de quelque 160 millions $, éliminée par le gouvernement Harper, et qui avait comme objectif de soutenir des initiatives visant à faire la promotion des langues autochtones.

«Ce serait un bon geste d’ouverture si le gouvernement était prêt à aller jusque-là», a commenté M. Picard.

C’est la ministre responsable des langues officielles, Mélanie Joly, qui pilotera le dossier.

Faisant écho aux propos du premier ministre lors de son allocution, Mme Joly a souligné que l’initiative du fédéral vise à «redresser les torts qu’ont causés les pensionnats sur les langues et les cultures autochtones».

Par ailleurs, l’Assemblée des Premières Nations a rendu un vibrant hommage au chanteur du mythique groupe canadien The Tragically Hip, Gord Downie.

Ce dernier, atteint d’un cancer du cerveau en phase terminale, a dédié son dernier disque à la réconciliation des peuples, avec «Secret Path».

L’opus raconte l’histoire déchirante d’un jeune garçon disparu après s’être échappé d’un pensionnat autochtone dans l'espoir de retrouver sa famille dont il avait été séparé de force.

Dans la même catégorie