/news/law

Selon l'AFPAD

EXCLUSIF | Les parents d'enfants assassinés doivent continuer de se battre

TVA Nouvelles

De nombreux parents d'enfants qui ont été assassinés pourront finalement être reconnus comme victimes d'actes criminels auprès du gouvernement. L’Association des familles de personnes assassinées ou disparues les invite d'ailleurs à déposer une demande rapidement.

«J'ai une vingtaine de parents qui sont membres de l'AFPAD que je devrai appeler personnellement pour leur dire, pour les inviter à l'IVAC déposer une nouvelle demande de révision de dossier», explique Nancy Roy, directrice générale de l'AFPAD.

Selon Mme Roy, c'est une situation qui a été rendue possible notamment grâce à l'intervention de l'équipe de «J.E.» qui a fait une émission spéciale sur le traitement aride de l'IVAC pour les parents en deuil.

Après la diffusion  de cette émission-choc, la ministre de la Justice, Stéphanie Vallée a transmis une directive pour que l'IVAC revoie ses critères de sélection.

«La ministre a donné une directive claire en disant que tous les parents d'enfants assassinés qui ont directement été visés par l'ex-conjoint seront reconnus comme victimes», poursuit la directrice générale.

«Cette reconnaissance permettrait aux victimes de recevoir des indemnités mieux adaptées à leur situation suite au drame vécu suite à la perte de leurs enfants», explique l'AFPAD dans un communiqué dont TVANouvelles a obtenu copie.

Toutefois, pour obtenir ces indemnités, les parents doivent absolument demander une révision de leur dossier. «La bataille doit être livrée à partir de lundi matin à l'AFPAD», conclut Mme Roy.

Dans la même catégorie