/finance/homepage

Un investissement, pas une subvention, dit Québec

Le Brésil veut traîner Bombardier devant l’OMC

Argent

Le Brésil contestera le financement gouvernemental accordé à Bombardier devant l'Organisation mondiale du commerce (OMC).

Selon l’agence Reuters, le ministère des Affaires étrangères du Brésil autoriserait les procédures contre le Canada pour le soutien de 2,5 milliards $ accordé à Bombardier. Québec a en effet investi 1 milliard$ US dans les avions C Series, et la Caisse de dépôt et placement a déboursé 1,5 milliard$ US pour le tiers des parts de la division ferroviaire de la multinationale, Bombardier Transport.

«Ça ne nous inquiète pas», a dit Cynthia St-Hilaire, attachée de presse de la ministre de l'Économie, de la Science et de l'Innovation, Dominique Anglade. «Il y a eu de tels litiges devant l’OMC par le passé. Dans ce cas-ci, le gouvernement a agi comme partenaire dans le programme de la C Series de Bombardier. C’est un investissement qui a été fait aux conditions du marché. Il n’est nullement question de subventions. Le Québec respecte les règles internationales. »

«Notre investissement dans Bombardier Transport a été fait en toute indépendance sur des bases strictement commerciales, comme tous nos autres investissements, a, pour sa part, affirmé la Caisse de dépôt et placement par la voix de son porte-parole Maxime Chagnon. De l’associer à la participation du gouvernement du Québec dans le secteur aéronautique est donc absolument erroné et ne correspond pas aux faits.»

Le Canada aussi

Dans un communiqué, le ministère des Affaires étrangères du Brésil s’en prend aussi à l’aide potentielle annoncée par Ottawa à Bombardier. «Il y a des indications que le gouvernement fédéral du Canada a bientôt l'intention de faire une autre injection importante de capital dans l'entreprise pour assurer la viabilité de la nouvelle C Series et son placement sur le marché à des prix artificiellement réduits. »

Le premier ministre Justin Trudeau a annoncé récemment que son gouvernement travaillait avec Bombardier et qu'il espérait faire des annonces dans les prochains mois.

Bombardier est en concurrence féroce avec la brésilienne Embraer SA sur le marché des jets régionaux. Ils se sont mutuellement accusés devant l’OMC d’avoir reçus des subventions illégales.

«Les subventions du Canada ont créé de graves distorsions sur le marché, en plus de violer les normes internationales actuelles», a dit le président-directeur général d'Embraer, Paulo Cesar Silva, dans un communiqué accueillant la décision du gouvernement brésilien.

Dans la même catégorie