/finance/homepage

Inovestor

Une entreprise montréalaise à la conquête de Nasdaq

Martine Turenne | Argent

À 16h, jeudi après-midi, une fintech montréalaise, Inovestor, a eu l’honneur de sonner la cloche de clôture des marchés au siège social de Nasdaq, à New York.

La firme, spécialisée en logiciels d'analyse d'actions en Bourse pour les investisseurs professionnels, célèbre ainsi son association au Nasdaq, avec la création d'un indice de portefeuille type de 25 actions canadiennes, nommé Nasdaq Inovestor Canada Index.

«C’est un événement marquant, un moment charnière pour l’entreprise, et une première pour une fintech québécoise», dit le président fondateur d'Inovestor, Pascal Lefrançois. «On a ouvert un bureau aux États-Unis il y a trois ans et demi, à Greenwich, au Connecticut, et c’est le début de notre expansion américaine.»

Inovestor est une PME québécoise, fondée en 1999, et dont le siège social est rue Saint-Alexandre, dans le centre-ville de Montréal. Sa quarantaine d’employés travaillent à contrôler la chaîne de valeur de l’information financière. «On co-développe des indices boursiers basés sur la stabilité financière, des genres de formules magiques, dit Pascal Lefrançois. On cherche ainsi des compagnies qui créent de la valeur pour les actionnaires, et qui sont transigées à des prix abordables. Ce premier indice qu’on vient de lancer suit quotidiennement 25 compagnies canadiennes qui créent le plus de richesse à leurs actionnaires.»-LEAD

Les 25 actions canadiennes sont sélectionnées par un logiciel d'analyse boursière conçu et commercialisé par Inovestor, StockPointer: il produit de l’information exclusive sur les performances économiques d’actions canadiennes, mais aussi américaines et internationales. Ces informations sont utilisées dans la composition de portefeuilles modèles d’investissements afin de générer des opportunités de rendements intéressants.

Les résultats passés de ces portefeuilles sont la fondation de l’entente entre Nasdaq et Inovestor, dit Pascal Lefrançois: ce sont les performances exceptionnelles des portefeuilles d’Inovestor qui ont convaincu Nasdaq de lancer ce nouvel indice. Depuis sa fondation, ce portefeuille a dépassé la croissance du S&P/TSX de 8 %.

«Nasdaq, c’est un premier test pour nous, dit M. Lefrançois. L’intention de Nasdaq est de créer une famille d’indices. On a d’autres produits globaux et américains et on est en discussion avec d’autres bourses, dont Toronto. Les bourses se cherchent des nouveaux revenus dans la gestion d’actifs. Notre modèle est applicable sur toutes les compagnies dans le monde.»