/news/society

300 cas au Québec

Deux suicides assistés par jour au Canada en 2016, la moitié au Québec

Agence QMI

Les Canadiens atteints d’une maladie incurable n’ont pas tardé à profiter de la légalisation du suicide assisté alors que 744 patients ont obtenu une aide médicale à mourir au cours de l’année 2016 au pays.

Selon des statistiques compilées par CTV News, c’est au Québec que les malades ont le plus souvent opté pour cette façon de mettre fin à leurs jours, principalement en raison de l’entrée en vigueur de la mesure en décembre 2015, contrairement au 17 juin 2016 pour le reste du pays. Environ 300 suicides assistés ont été complétés dans la Belle Province pendant la dernière année.

C’est toutefois en Ontario où la demande croît le plus rapidement. Depuis le feu vert donné par le gouvernement libéral de Justin Trudeau, 180 patients ont obtenu une aide médicale à mourir dans cette province, dont le tiers au cours du dernier mois. C’est donc dire que deux patients par jour décèdent désormais en Ontario avec l’assistance d’un médecin.

Suivent la Colombie-Britannique et l’Alberta avec, respectivement, 154 et 63 suicides assistés.

À l’opposé du spectre, les docteurs de l’Île-du-Prince-Edward et des Territoires du Nord-Ouest n’ont pas eu à aider qui que ce soit à mourir en 2016.

«Je sais que ça va augmenter. Je m’attends à ce que nous en ayons autant qu’aux Pays-Bas ou en Belgique car leurs lois sont similaires à la nôtre, ce qui voudrait dire 5 % des décès annuels» a avancé la docteur Ellen Wiebe.

CTV News n’a toutefois pas pu obtenir de données sur le nombre de demandes qui ont été rejetées.