/news/society

Tempête hivernale

Opération déneigement à Montréal, neige et poudrerie dans l’est

Agence QMI

Tandis que la tempête qui s’est abattue sur le Québec se déplaçait vers le nord-est de la province et le Labrador vendredi, de vastes opérations de déneigement, particulièrement dans la vallée du Saint-Laurent, ont été lancées dans le reste de la province.

Bien que relativement épargnée par la tempête, Montréal a amorcé en début de soirée vendredi le ramassage des quelque 13 cm qui se sont abattus sur elle jeudi. Environ 2200 véhicules devaient être affectés au déneigement sur les 10 000 kilomètres de rues et trottoirs des 19 arrondissements de la métropole.

«Il faut rappeler que les 10 000 kilomètres de rues à nettoyer c’est l’équivalent de 18 fois la distance entre Montréal et Québec», précise la responsable de la Sécurité publique à la Ville de Montréal, Anie Samson.

La Ville demande d’ailleurs la collaboration des citoyens afin de faciliter l’opération d’envergure.

«Nous demandons la collaboration des citoyens et surtout la prudence parce qu’il y aura beaucoup de véhicules sur le terrain. Nous demandons également la participation de tout le monde afin de respecter [les interdictions de stationnement] pour nous permettre de nettoyer le plus rapidement possible. Bon an mal an il y a toujours plus de 5000 véhicules remorqués à chaque tempête de neige malgré les avertissements», ajoute Mme Samson.

Cette seconde opération de chargement de la neige sera perturbée par les festivités du Nouvel An, qui commanderont un arrêt des travaux entre le 31 décembre, au soir, et le 2 janvier, en matinée.

Ça brasse dans l’est

Le scénario était tout autre dans l’est du Québec où la tempête faisait toujours rage vendredi.

Plusieurs tronçons du circuit routier, notamment de la 138 et de la 132, ont été d’ailleurs complètement fermés à la circulation, sur la Côte-Nord, dans le Bas-Saint-Laurent, en Gaspésie et aux Îles-de-la-Madeleine. Des évacuations ont même été effectuées en raison des marées hautes et des cours d’eau qui débordaient, a indiqué la Sûreté du Québec.

L'autoroute 20 a d'ailleurs été fermée à partir de Montmagny, entre 10 h et 13 h. Des dizaines de camionneurs, en route pour le Nouveau-Brunswick, ont dû s'armer de patience.

Le fleuve Saint-Laurent s'est déchaîné à Percé et à Sept-Îles, ou une rue a été complètement inondée. Plusieurs résidents ont subi des pannes d’électricité.

Transport Québec a déployé la totalité de ses effectifs pour déglacer et déneiger l'ensemble du réseau routier aujourd'hui, afin de rendre les routes praticables, à temps pour le Nouvel an.

Le calme après la tempête

Du temps plus calme était prévu le 31 décembre alors que plusieurs devront prendre la route.

Avec le dégagement, dans toutes les régions, de fortes rafales - pouvant atteindre jusqu’à 70 km/h à Montréal et même 80 km/h à Gaspé - étaient prévues. Ces conditions pourraient causer de la poudrerie et compliquer les déplacements routiers tout au long de la journée.

Les vents devraient perdre en force au cours de la soirée samedi et de la nuit, a avancé Environnement Canada.

Dans la même catégorie