/regional/cotenord

Grandes marées

Sept-Îles constate les dégâts

TVA Nouvelles

Les forts vents et vagues des grandes marées ont fait d'importants dégâts vendredi à Sept-Îles en raison de l'absence de glace sur les rives du golfe du Saint-Laurent.

Une vingtaine de résidences ont été évacuées en raison des menaces d'inondations et au moins deux résidences ont subi des dommages importants.

«Il y a deux habitations principales qui ont été fortement endommagées. Donc, ce matin, on peut penser qu'il y a au moins ces gens-là qui ne pourront pas réintégrer leurs habitations. Pour la plupart (des autres habitations), c'est par précaution qu'on procède à l'évacuation», a expliqué le maire de Sept-Îles, Réjean Porlier.

Des représentants du ministère de la Sécurité publique sont attendus sur les lieux au cours de la journée.

«Aujourd'hui, il y a quelqu'un de la Sécurité publique va venir voir ce qu'il en est éprendre état de la situation. Et probablement faire la recommandation de déplacer encore une ou des maisons pour le futur», conclut le maire.

Certains secteurs sont toujours sous surveillance et la Ville tentera de chiffrer les dégâts.

Aide financière

Le ministère de la Sécurité publique a annoncé samedi après-midi que 18 municipalités ayant été durement touchées par les inondations du 30 décembre sont admissibles au Programme général d’aide financière lors de sinistres réels ou imminents.

Il s’agit de Cap-Chat, Chandler, Côte-Nord-du-Golfe-du-Saint-Laurent, Gaspé, Havre-Saint-Pierre, Marsoui, Matane, Mont-Saint-Pierre, Natashquan, Percé, Port-Cartier, Rimouski, Rivière-au-Tonnerre, Saint-Maxime-du-Mont-Louis, Saint-Ulric, Sainte-Anne-des-Monts, Sainte-Luce et Sept-Îles.

«Ce programme gouvernemental constitue une aide de dernier recours, notamment pour réparer certains dommages aux résidences principales et aux infrastructures municipales essentielles qui ne peuvent être couverts par une assurance, a indiqué le ministère. De plus, ce programme couvre les dépenses additionnelles aux dépenses courantes déboursées par les municipalités pour le déploiement de mesures préventives temporaires, de mesures d'intervention ou de mesures de rétablissement.»

Dans la même catégorie