/news/law

Cour martiale

Un caporal-chef reconnu non coupable d'agression sexuelle sur une militaire

Jean-François Racine | Agence QMI

ARCHIVES, AGENCE QMI

Un militaire a été déclaré non coupable mercredi par la cour martiale d'avoir agressé sexuellement une autre membre des Forces armées canadiennes.

Les accusations contre le caporal-chef Dustin Jackson étaient liées à l’agression sexuelle alléguée d’une militaire à Ottawa en octobre 2011. La présumée victime avait porté plainte en janvier 2014.

Le caporal-chef Jackson a été acquitté à Gatineau du chef d’accusation d’agression sexuelle et acquitté également du chef d’accusation de conduite déshonorante.

Le mois dernier, un autre militaire a obtenu une suspension d'instance pour une accusation d’agression sexuelle après avoir plaidé coupable à un chef de conduite déshonorante.

Dans les dernières semaines, deux autres procès se sont terminés de cette façon.

Au début du mois de novembre 2016, un major de la base militaire de Valcartier a plaidé coupable de conduites déshonorantes pour avoir notamment empoigné le postérieur et les seins de subalternes féminins, mais le militaire a pu se soustraire des trois accusations d’agressions sexuelles.

Récemment à Gatineau, l'adjudant-maître Alan Chapman a obtenu une suspension d'instance sur un chef d’accusation d’agression sexuelle, mais il a été déclaré coupable d’un chef d’accusation de conduite déshonorante.

En cour martiale, trois procès pour des agressions sexuelles sont prévus d'ici la fin du mois de janvier 2017.

Dans un communiqué, les Forces canadiennes affirment qu'ils prennent «très au sérieux toutes les allégations d’inconduite sexuelle».

Dans la même catégorie