/regional/estduquebec/cotenord

Sept-Îles

Le fondateur d’un centre musulman craint d’autres attaques

TVA Nouvelles

À Sept-Îles, l'homme qui a allumé un incendie dans le centre musulman le 23 décembre dernier a écopé de neuf mois de prison.

Avant de recevoir sa sentence, l’homme a admis être l’auteur de l’incendie en précisant ne pas avoir de haine envers la communauté musulmane.

C’était la quatrième fois que des vandales s'attaquaient à ce lieu.

Ben Rouine, le fondateur du centre estime que les gens s’attaquant à son établissement, qui sert aussi de mosquée, sont influencés par des préjugés entretenus sur les médias sociaux.

Il craint aussi que l’endroit ne devienne un lieu de défoulement pour les individus souffrant de problème d’alcool ou voulant soulager des frustrations.

«C’est ciblé. N’importe quel sage le remarquerait. On tente de calmer le jeu et d’expliquer aux gens que ce qu’ils font n’est pas correct», estime celui qui est installé dans la région depuis 36 ans.

Rouine avoue aussi que c’est la première fois qu’il note autant de haine, mais demeure convaincu que les actes envers son centre ne représentent pas l’état d’esprit des habitants de Sept-Îles envers la communauté musulmane.

Dans la même catégorie