/news/society

Bas-Saint-Laurent

Lueur d’espoir pour un ado atteint d’une maladie orpheline

Jasmin Dumas | TVA Nouvelles

Le courage et la détermination du jeune Kory-Anthony Roy-Lagacé de Rivière-du-Loup, dans le Bas-Saint-Laurent, ne laissent personne indifférent.

L’adolescent, qui est atteint d’une maladie orpheline, bénéficie présentement des services d’une chambre hyperbare. Un équipement qui semble apaiser ses douleurs.

Le jeune homme est aux prises avec une maladie orpheline qui s’attaque à son système immunitaire. «Depuis que Kory est à Sainte-Justine, et avec son médecin de famille, c’est un travail extraordinaire, les diagnostics sortent, l’hypersomnolence, etc. On garde espoir», raconte sa mère, Valérie Roy.

Autre lueur d’espoir, cette chambre hyperbare avec son espace pressurisé qui pousse l’oxygène en plus grande quantité dans le sang de Kory.

L’adolescent y passe quotidiennement trois heures pendant une période d’essai de 40 jours.

«Ce qu’on espère beaucoup pour Kory c’est que l’oxygène va venir réduire beaucoup l’inflammation dans son corps, donc on espère énormément réduire ses douleurs. C’est également bon au niveau de son énergie, son sommeil», explique la copropriétaire d'Oxysoins, Isabelle Meilleur.

Kory-Anthony a pu constater les effets du traitement lors de sa dernière crise. «J’ai l’impression que ça a aidé à ce que je remonte plus vite parce que ça a été moins long que d’habitude. D’habitude ça peut prendre deux à trois semaines sauf que là, ça a pris trois ou quatre jours», confie l’ado.

Son père, Serge Lagacé, apporte une précision importante: «Mais il a une nouvelle médication aussi. Est-ce juste la chambre hyperbare? On va voir à plus long terme».

C’est grâce à la Fondation Normand Brie et la compagnie Oxysoins que Kory peut tester la chambre hyperbare. «C’est un petit garçon qui est vraiment impressionnant. L’histoire nous est venue nous toucher», admet Isabelle Meilleur. «Je suis vraiment content, exprime Kory-Anthony, C’est agréable de savoir qu’il y a des fondations qui sont là pour nous aider».

Après la période d’essai, ses parents et les médecins devront prendre une décision au sujet de cet équipement d’une valeur de 25 000 dollars.

À l’aube de ses 14 ans, Kory-Anthony croit toujours que sa maladie finira par être diagnostiquée. La greffe de cœur qu’a reçue son amie Lisa-Marie lui inspire confiance: «Tout est possible, toujours. Il n’y a rien d’impossible»

Dans la même catégorie