/news/politics

Vacances dans les Bahamas

Trudeau prêt à rencontrer la commissaire à l’éthique

Agence QMI

Remaniement minist�riel � Ottawa

MATTHEW USHERWOOD/AGENCE QMI

Le premier ministre Justin Trudeau s’est défendu, mardi, d’avoir accepté de passer ses vacances des Fêtes dans l’île privée d’un riche philanthrope, et se dit «impatient» de répondre aux questions de la commissaire aux conflits d’intérêts et à l’éthique sur ce sujet.

M. Trudeau et sa famille ont récemment séjourné dans le domaine privé des Bahamas de l’Aga Khan, qui est aussi le chef spirituel de quelque 15 millions d’ismaéliens.

Plus tôt cette semaine, un député conservateur a demandé à la commissaire à l’éthique, Mary Dawson, d’ouvrir une enquête afin de déterminer si le premier ministre s’est placé en situation de conflit d’intérêts.

L’Aga Khan est à la tête d’une fondation humanitaire qui a reçu par le passé des dizaines de millions en subventions du fédéral.

Questionné à savoir s’il a mal agi en acceptant de se rendre sur cette île privée, M. Trudeau a mis l’accent sur les liens qui unissent sa famille au philanthrope.

«L’Aga Khan est un ami de la famille de longue date. Il a été porteur à l'enterrement de mon père», a expliqué le premier ministre. Il m'a connu alors que je n’étais qu’un enfant.»

«Quant à la commissaire aux conflits d'intérêts à l'éthique, j'ai hâte de répondre à ses questions», a-t-il ajouté.

Enregistrée officiellement comme lobbyiste, la Fondation Aga Khan Canada participe régulièrement à des rencontres avec de hauts fonctionnaires et des ministres, selon le registre public.

En 2009, Stephen Harper avait élevé au rang de citoyen honoraire le leader religieux.

Dans la même catégorie