/finance/homepage

Équifax

Hypothèques frauduleuses présumées en hausse

Normand Rhéaume | Agence QMI

Les activités à risque élevé et les hypothèques frauduleuses présumées sont en hausse, selon Equifax Canada, qui a dénoté une augmentation de 52 % dans les demandes de financement déposées depuis 2013.

Les principaux éléments observés par les enquêteurs d'Equifax sont des relevés de comptes falsifiés, des documents falsifiés et de l’information contradictoire.

«De toutes les demandes signalées, 67 % étaient de l'Ontario alors que le prochain taux le plus élevé se trouvait en Colombie-Britannique», indique un communiqué.

«Il est certain que vous voyons de plus en plus de demandes hypothécaires signalées comme étant suspectes pour nos institutions déclarantes», a déclaré Tara Zecevic, vice-présidente des Aperçus clients à Equifax Canada.

«Bien que nous ne puissions attribuer cette hausse entièrement à des consommateurs qui surévaluent leurs revenus personnels ou qui falsifient des demandes, nous désirons rappeler aux gens qu'il y a de sérieuses conséquences à la suite de déclarations fausses ou inexactes sur toutes les demandes de prêts ou d'hypothèques. Non seulement cela ne respecte-t-il pas vos finances, mais de plus c'est une violation de vos obligations contractuelles envers les prêteurs; c'est tout simplement illégal», a ajouté Mme Zecevic.

Selon un récent sondage d'Equifax au Canada, 13 % des répondants ont indiqué qu'ils trouvaient correct de dire un «pieux mensonge» lorsqu'ils font une demande de prêt hypothécaire afin d'avoir la maison qu'ils désirent.

Les résultats du sondage montrent que 8 % ont admis avoir dénaturé les faits dans une demande de crédit ou de prêt et que 16 % ont dit qu'ils croyaient que la fraude hypothécaire était un crime sans victime.

Le sondage a été effectué par le truchement du LégerWeb auprès d'un échantillon représentatif de 1547 personnes de partout au pays.