/regional/quebec/quebec

Enquête de la CNESST

Une trentaine d’employés du Bora Parc malades

Catherine Bouchard | Journal de Québec

***Voyez ci-dessus des images du Bora Parc lors de son ouverture***

Le Bora Parc fait l’objet d’une enquête de la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité au travail (CNESST) après qu’une trentaine d’employés se soient plaints de malaises alors qu’ils étaient en fonction au parc aquatique.

L’événement est survenu, le 5 janvier dernier, selon Catherine Dumont, porte-parole du Village Vacances Valcartier. Le site a été fermé un peu plus tôt que prévu, alors que des cas de toux et de vomissements ont été répertoriés.

L’information a été transmise à la CNESST, qui a décidé d’ouvrir une enquête visant la qualité de l’air sur le site. «Nous avons eu l’information qu’une trentaine de travailleurs auraient été incommodés», a indiqué Nicole Roy, porte-parole à la CNESST.

Toux et maux de cœur

«Il y a eu différents symptômes ressentis ; irritation oculaire, toux et maux de cœur», a poursuivi Mme Roy.

La présence de chlore est dans la mire de la CNESST.

«Avec l’utilisation de ce type de produit là, c’est certain qu’il y a des mesures de sécurité à mettre en place, des moyens pour s’assurer que la qualité de l’air reste adéquate. Il faut que les concentrations restent sous un certain seuil pour s’assurer de la santé et la sécurité des gens», a souligné la porte-parole.

Résultats à venir

Des tests sur la qualité de l’air et de l’eau ont été effectués, les résultats suivront dans les prochains jours. Une rencontre est également prévue entre un inspecteur de la CNESST et la direction du Bora Parc.

Dans la même catégorie