/finance/homepage

Crise financière de 2008

Moody's paye 864 millions de dollars pour tourner la page des «subprimes»

Agence France-Presse

L'agence de notation Moody's va payer 864 millions de dollars pour solder des poursuites dues à son rôle dans l'évaluation erronée de titres immobiliers qui ont contribué à l'éclatement de la crise financière de 2008, a annoncé le département américain de la justice vendredi.

Un accord a été signé entre Moody's Investors services, Moody's Analytics et la maison mère Moody's Corporation d'une part et 21 États ainsi que le département de la justice d'autre part.

Ceux-ci accusaient l'agence de notation financière d'avoir surévalué la note de titres appuyés sur des créances immobilières risquées («subprimes» ou prêts à risque) qui ont été au centre de la pire crise financière depuis la grande dépression.

L'agence concurrente Standard and Poor's avait elle aussi, en 2015 ,accepté de payer une amende de 1,37 milliard de dollars pour avoir trompé les investisseurs sur la qualité des crédits immobiliers «subprime».

Après une enquête qui a duré plusieurs années, l'accord signé avec Moody's «comprend non seulement une amende significative et l'admission des faits, mais aussi l'engagement par Moody's de se conformer à de nouvelles mesures pour s'assurer dorénavant de l'intégrité de ses notations financières», affirme l'attorney general adjoint Bill Baer, dans le communiqué.