/news/currentevents

Saint-Jean-sur-Richelieu

Chat retrouvé coincé dans un piège: une femme lance un appel à l’aide

TVA Nouvelles

GRACIEUSETÉ

Une résidente de Saint-Jean-sur-Richelieu lance un appel à l’aide après avoir secouru un chat qu’elle a retrouvé coincé dans un piège en bordure d’une rue, mardi matin.

«Il était difficile à déprendre, explique la citoyenne, qui ne souhaite pas être identifiée, à TVANouvelles.ca. On a dû utiliser un tournevis et un pied de biche. C’était vraiment affreux de le voir les pattes coincées dedans. La seule chose que je veux maintenant, c’est lui donner une chance de survivre.»

Une fois l’animal libéré, la femme d’une trentaine d’années a décidé de fermer son commerce pour se rendre dans une clinique vétérinaire.

Les examens et les radiographies ont révélé des fractures sévères au niveau des pattes. «Tous ses doigts sont cassés», raconte la femme d’affaires d’une trentaine d’années.

«On veut que le chat vive, on veut lui laisser une chance, mais ça coûte de 3200 $ à 3600 $, ajoute-t-elle. On lui a déjà donné des antibiotiques et des antidouleurs». Touché par l’histoire, le premier vétérinaire qu’elle a consulté en début de journée a même décidé de ne pas facturer les radiographies en plus de réduire ses honoraires.

Voulant à tout prix sauver l’animal, la résidente a décidé de se rendre dans une clinique vétérinaire d’urgence, mardi soir, pour que le chat soit opéré rapidement. Elle a toutefois lancé une campagne de sociofinancement afin de récolter des dons, puisqu’il s’agit d’une intervention dispendieuse. «On avait un délai très court, mais ça coûte cher», soutient celle qui veut ensuite garder le chat pour en prendre soin.

La femme d’affaires en profite également pour lancer un message à tous ceux qui installent des pièges en zone urbaine. «Même si ce n’est pas quelqu’un qui l’a fait intentionnellement, cette trappe-là a causé de sérieuses blessures à l’animal. Il faut faire attention avant de mettre des pièges comme ça.»