/regional/estduquebec/cotenord

Attentat de Québec

La communauté musulmane de Sept-Îles ébranlée

Alexandre Cantin | TVA Nouvelles

 - Agence QMI

La cinquantaine de membres que compte la communauté musulmane de Sept-Îles est sous le choc à la suite de l’attentat survenu dimanche soir au centre culturel islamique de Québec.

«Je n’ai jamais imaginé qu’une chose comme ça puisse se passer à Québec. J’espère que c’est un acte isolé» a affirmé à TVA Nouvelles, Mohammed Hasnaoui.

Cet étudiant fréquente régulièrement le centre musulman de Sept-Îles, un lieu de prière ouvert il y a un an et demi et qui a été le théâtre de nombreux actes de vandalisme. Un homme ivre a saccagé l’intérieur du centre en octobre dernier. Un autre homme a volontairement allumé un incendie à l’extérieur du centre en décembre. Le centre a aussi été vandalisé à deux reprises pendant sa construction.

Lundi matin, une autopatrouille de la Sûreté du Québec est passée à plusieurs reprises devant ce centre. La porte-parole Ann Mathieu n’a toutefois pas voulu confirmer s’il s’agit de mesures de surveillance particulière simplement mises en place à la suite de l’attentat de Québec.

De son côté, Mohammed Hasnaoui craint une escalade de la violence. «Il faut trouver une solution. Rien de plus grave que ça ne peut arriver. Il y a des victimes. Des morts. Je ne sais pas comment décrire ça. Personnellement, ça m’inquiète.»

Le maire de Sept-Îles, Réjean Porlier a qualifié l’attentat d’acte de haine à l’état pur. Il estime que les discours populistes et haineux peuvent mener à cette violence.

«Ça peut juste entraîner une escalade ces choses-là. Tout ça part de discours. Je suis sans mot. Nous sommes tristes et pensons aux familles.»

Le responsable du centre culturel de Sept-Îles, Ben Rouine, est en congé à l’extérieur du pays.

Réactions politiques

La députée de Duplessis, Lorraine Richard, s’est exprimée sur Facebook. «Je suis complètement bouleversée de ce qui s’est passé. Un attentat aussi ignoble dans notre capitale. C’est un acte barbare que je dénonce de toutes mes forces.»

De son côté, Bernard Gauthier, du parti Citoyens au pouvoir, a parlé de gestes «impardonnables et inhumains». «Tuer n'apporte rien de bon. Pour ce matin mes pensées vont à la famille et les proches des victimes qui voient leurs vies chambarder à tout jamais».

Dans la même catégorie