/news/currentevents

Attentat dans une mosquée de Québec

Les six victimes identifiées

AFP, Agence QMI et TVA Nouvelles

Les six personnes tuées dimanche lors de l'attaque avec une arme à feu d'une mosquée de Québec étaient toutes des Canadiens binationaux, a indiqué lundi le vice-président du Centre culturel islamique de Québec, Mohamed Labidi.

Un Marocain, deux Algériens, un Tunisien et deux Guinéens ont été abattus.

«Ce sont tous des citoyens canadiens, ce sont tous des Québécois, des Canadiens», a déclaré Mohamed Labidi en marge d'une rencontre avec les autorités québécoises.

Les victimes sont Mamadou Tanou Barry, 42 ans, Abdelkrim Hassane, 41 ans, Khaled Belkacemi, 60 ans, Aboubaker Thabti, 44 ans, Azzeddine Soufiane, 57 ans, Ibrahima Barry, 39 ans, a annoncé en soirée le bureau du coroner du Québec.

À Alger, le ministère des Affaires étrangères a confirmé la mort de deux Algériens dans un communiqué cité par la télévision d'État.

Le recteur de l'Université Laval, Denis Brière, a déploré la mort de Khaled Belkacemi, professeur à la faculté des sciences de l'agriculture et de l'alimentation (FSAA).

Originaire d'Algérie, Khaled Belkacemi «était un homme très cultivé, passionné et engagé au sein de la faculté», a souligné le doyen de la FSAA, Jean-Claude Dufour.

«C’est une lourde perte», a commenté Hani Antoun, professeur retraité.

L’épouse de la victime, Safia Hamoudi, est également professeure titulaire et chercheuse dans la même faculté. Il n’a toutefois pas été possible de lui parler.

Selon M. Antoun, M. Belkacemi était un ingénieur «très compétent» dans son domaine. Il avait cinq projets en cours de recherche.

Un porte-parole du gouvernement guinéen, le ministre Damantang Albert Camara, a indiqué que deux ressortissants guinéens figuraient parmi les six personnes décédées.

«Le gouvernement guinéen exprime sa profonde compassion et ses condoléances les plus attristées au gouvernement canadien, aux familles des disparus, et à la nation entière», a déclaré M. Camara dans un communiqué.

La Sûreté du Québec, qui mène l'enquête aux côtés de la police fédérale, avait indiqué auparavant que certaines victimes étaient d'origine étrangère.

Peu avant 20h dimanche soir, une fusillade a éclaté au cœur du Centre culturel islamique de Québec, la principale mosquée de la capitale.  

La Sûreté du Québec avait interpellé dimanche soir deux suspects avant d'annoncer lundi à la mi-journée «qu'un seul des individus arrêtés (...) est considéré comme suspect».

Le tueur présumé, Alexandre Bissonnette, 27 ans, a été inculpé en soirée des assassinats de six personnes et de tentative de meurtre sur cinq autres personnes gravement blessées.

«Des perquisitions sont en cours et on espère obtenir la preuve» qui pourrait déboucher prochainement sur une inculpation pour «terrorisme» et atteinte à la sécurité nationale, a précisé la police.

Si vous souhaitez faire parvenir un témoignage de sympathie à la suite de l'attentat terroriste dans une mosquée de Québec, vous pouvez nous le faire parvenir par messagerie privée sur notre page Facebook.

 

Dans la même catégorie