/news/politics

Attentat terroriste à Québec

L'Est-du-Québec touché en plein cœur

TVA Nouvelles

La classe politique régionale a réagi à l’attentat survenu dans une mosquée de Québec dimanche soir.

Une cérémonie a eu lieu ce midi à l’hôtel de ville de Rimouski, afin de mettre les drapeaux en berne. Les citoyens étaient invités à se réunir dans le petit parc adjacent, pour prendre un moment de recueillement et offrir leurs condoléances aux familles et aux proches des victimes. La ville emboîtait ainsi le pas aux villes de Mont-Joli et de Matane qui ont également mis leurs drapeaux en berne dans les dernières heures.

«La diversité ethnique et culturelle de Rimouski, c’est l’une de ses forces. Je pense qu’on doit continuer de miser là-dessus, et apprendre à mieux se connaître en mettant de côté les préjugés», soutient le maire Marc Parent.

Le député de Matane-Matapédia, Pascal Bérubé a lui aussi réagi vivement à l’attaque : «On ne sait pas encore tout, mais il faudra comprendre les motivations de ces gens-là. Chose certaine : ce n’est pas anodin de cibler une mosquée. Il faudra comprendre comment ils en sont arrivés là. Il faudra qu’ils soient traduits en justice.»  

«Il y aura un besoin de répondre aux questions qui seront posées. Mais, pour l’instant, on doit être extrêmement prudents, et plutôt démontrer de l’empathie envers la communauté musulmane, qu’elle soit de Québec, de Rimouski ou d’ailleurs au Québec.» explique le député de Rimouski-Neigette-Témiscouata-Les Basques, Guy Caron.

Une vigie aura lieu ce soir, à 18 heures, au Parc de la Gare de Rimouski.

Par ailleurs, l’Université du Québec à Rimouski a tenu à rassurer ses 340 étudiants étrangers, dont plusieurs sont de confession musulmane. Des ressources d’aide sont maintenant disponibles pour les étudiants qui en ont besoin. «Ces services-là sont disponibles à l’année. Mais quand il arrive un événement tragique comme celui-là, y’a toujours des gens qui se sentent concernés et qui ont des besoins.» assure le directeur du Service aux étudiants de l’UQAR.