/news/techno

Attentat dans une mosquée

#TousUnis, le mot-clic rassembleur

TVA Nouvelles 

Twitter Philippe Couillard

Quelques heures après la fusillade meurtrière du Centre culturel islamique de Québec dimanche soir, de nombreux internautes ont démontré leur solidarité sur les médias sociaux. Le mot-clic #TousUnis s’est imposé comme un symbole de solidarité au sein de la population.

Le premier ministre du Québec Philippe Couillard a été l’un des premiers à l’utiliser dans un tweet publié peu de temps après l’attentat qui a fait six victimes.

«À la suite de cet acte terroriste, j’ai demandé à l’#assnat de mettre en berne notre drapeau du #Quebec #tousnis», a-t-il écrit dans une série de messages publiée sur les médias sociaux. Ceux-ci ont été partagés des centaines de fois.

Rapidement, la Ville de Québec a emboîté le pas sur son compte Twitter en affirmant que la ville est ouverte et est un endroit «où tous doivent pouvoir vivre ensemble en sécurité et dans le respect. #tousunis».

Ce mot-clic a été repris sur différentes plate-formes par des internautes dans l’ensemble du pays, à la fois par les institutions de la province, les villes, les partis politiques, les médias et la population. Cette expression de solidarité est également allée au-delà des frontières du Québec et du Canada.

Si vous souhaitez faire parvenir un témoignage de sympathie à la suite de l'attentat terroriste dans une mosquée de Québec, vous pouvez nous le faire parvenir par messagerie privée sur notre page Facebook.

Dans la même catégorie