/news/politics

Solidarité à la suite de l’attentat à Québec

Couillard voit «un point tournant»

Marc-André Gagnon | Agence QMI

Les élans de solidarité manifestés depuis l’attentat de dimanche soir marqueront un moment tournant pour le Québec en matière d’ouverture et d’inclusion, croit Philippe Couillard.

Faisant le point sur la situation avec plusieurs membres de son gouvernement, le premier ministre du Québec a d’abord remercié tous ceux et celles qui ont participé à l’une ou l’autre des vigiles qui avaient lieu lundi soir.

«Il y en a eu plusieurs au Québec : à Québec, à Montréal, j’entends à Victoriaville aussi. Spontanément les citoyens, citoyennes ont voulu manifester leur solidarité, leur rejet de tout discours haineux, le rejet de tout ce qui est autre chose que l’inclusion et l’accueil dans notre société», a déclaré M. Couillard.

«Je crois que ce sera un point tournant pour le Québec, de voir ce ralliement des Québécois autour de ces valeurs-là, a continué le premier ministre. Après, il revient maintenant à chacun d’entre-nous d’exprimer le type de société que nous souhaitons.»

Comme d’autres, M. Couillard considère qu’il est encore trop tôt pour relancer le débat identitaire et refuse de pointer du doigt ceux qui pourraient avoir encouragé l’intolérance et le racisme au Québec.

Il considère néanmoins que ces discours existent au Québec, comme ailleurs. Il faudra, selon lui, «combattre les mots par les mots» plutôt que de brimer la liberté d’expression de qui que ce soit.

Rapprocher les communautés à Québec

Le ministre responsable de la Capitale-Nationale, François Blais, a assuré que tout était mis en branle afin d’assurer le soutien nécessaire auprès des familles frappées par le drame.

M. Blais souhaite notamment faire en sorte que les gens de Québec apprennent à mieux connaître la petite communauté musulmane, notamment par la tenue d’activités qui permettront les rapprochements.

Le ministre de la Sécurité publique, Martin Coiteux, a fait savoir que la surveillance des lieux de culte musulmans se poursuit «partout au Québec». Il a souligné que toute menace serait traitée avec le plus grand sérieux.

M. Coiteux souhaite que les services policiers offrent davantage de rétroaction lors d’incident comme celui de juin dernier, où une tête de porc avait disgracieusement été déposée devant la mosquée de Sainte-Foy.

Fait rarissime, les caméras ont été admises dans la salle du conseil des ministres, mardi, le temps d’une minute de silence en mémoire des six victimes de l’attentat survenu dimanche.

 

Dans la même catégorie