/news/currentevents

Profil psychologique d’Alexandre Bissonnette

«Gonflé à bloc de rage et de haine»

TVA Nouvelles

Stevens LeBlanc/JOURNAL DE QUEBE

Solitaire, renfermé, amateur d’armes, possiblement radicalisé, le tireur présumé du Centre islamique culturel de Québec, Alexandre Bissonnette, semblait un être troublé. Un psychiatre offre un éclairage sur la personnalité du jeune homme.

«Il y avait quelques signes, mais rien qui aurait pu nous indiquer que ça serait de cette ampleur-là. Pour commettre un geste comme celui-là, il faut être gonflé à bloc de rage, de haine, être obnubilé par une cause», explique Gilles Chamberland.

«Il y a quelque chose d’étrange que l’on ne comprend pas. Comment un individu peut s’être radicalisé aussi vite? La radicalisation est un processus qui demande un certain temps. On y adhère et ensuite, on devient de plus en plus envahi par cette idée au point de vouloir faire basculer sa vie par la haine que l’on a en dedans», poursuit le psychiatre.

Radicalisation rapide

Bissonnette, 27 ans, étudiait à l’Université Laval et travaillait chez Héma-Québec. Ses commentaires sur les réseaux sociaux indiqueraient qu’il nourrissait une haine envers les femmes et «un peu tout le monde» dit Gilles Chamberland.

Le psychiatre se demande pourquoi le jeune homme de Cap-Rouge a choisi de s’en prendre à des musulmans «pourquoi tout à coup ce groupe-là allait payer pour toute sa haine. Pourquoi s’est-il attaqué à des hommes en train de prier à la mosquée?»

«Sa radicalisation a été très rapide. Il y a peut-être aussi des éléments de maladie [mentale]. Si la maladie n’est pas en compte, un élément de réponse est les réseaux sociaux qui sont de plus en plus violents. Il s’y dit des choses que les gens ne diraient pas s’ils n’étaient pas anonymes. Quelqu’un de fragile peut effectivement se convaincre lui-même et se radicaliser tout seul à force de baigner dans ça», avance Gilles Chamberland.

Alexandre Bissonnette fait face à 11 chefs d’accusation soit six de meurtre prémédité et cinq de tentative de meurtre.

Dans la même catégorie