/news/currentevents

Attentat à la mosquée

EXCLUSIF | Le suspect aurait été repéré grâce à la géolocalisation

TVA Nouvelles

C’est grâce à la géolocalisation que le suspect de la fusillade ayant fait 6 morts, dimanche soir à la grande mosquée de Québec, aurait pu être intercepté.

Contrairement à ce qui avait été évoqué dans les heures qui ont suivi l’attentat, Alexandre Bissonnette n’aurait pas appelé le 911 pour se rendre aux autorités.

Selon ce qu’a appris TVA Nouvelles, le présumé meurtrier aurait plutôt contacté les services d’urgence pour revendiquer son geste. Quand les policiers ont compris à qui ils avaient affaire, ils ont tout fait pour poursuivre la conversation avec lui.

Grâce à une escouade spéciale formée pour ce type de situation où il faut agir rapidement afin de repérer quelqu’un, les agents ont été en mesure de contacter directement son opérateur de téléphonie mobile.

La géolocalisation d’un téléphone peut être effectuée de deux façons. La première consiste à avoir recours à la position GPS de l’appareil. Si cette fonction est désactivée ou n’est pas disponible, le fournisseur peut alors procéder au repérage par triangulation. Cela consiste à établir l’emplacement d’un cellulaire en utilisant les antennes de télécommunication située à proximité.

Le suspect a finalement été arrêté sur l'autoroute Dufferin-Montmorency, aux abords du pont de l’île d’Orléans, soit à une vingtaine de kilomètres du Centre culturel islamique de Québec.

Dans la même catégorie