/news/politics

Attentat à Québec

Les élus se veulent rassurants pour le Carnaval

Marc-André Gagnon

 - Agence QMI

L’attentat meurtrier perpétré dimanche dernier est un «cas isolé», s’entendent pour dire le gouvernement Couillard et le maire Labeaume, qui se veulent rassurants pour la suite des festivités du Carnaval de Québec.

«La vie continue à Québec. On est marqués par le deuil et on va l’être pour longtemps, mais la vie économique et sociale de la capitale doit se poursuivre», a déclaré Philippe Couillard, en marge du traditionnel dîner des gens d’affaires organisé dans le cadre du Carnaval.

Le premier ministre considère qu’il était opportun, pour l’organisation de la fête hivernale, de maintenir ses activités malgré le drame.

Il considère aussi que tous ceux qui participeront aux activités du Carnaval pourront le faire en toute sécurité.

Renvoyant la balle au Service de police de la Ville de Québec, la directrice générale du Carnaval, Mélanie Raymond, n’a pas voulu indiquer si les mesures de sécurité seraient renforcées, notamment lors du défilé de nuit de Charlesbourg, prévu samedi dernier.

Labeaume ne veut pas de barricades

«Je pense que c'est une mauvaise idée de barricader les sites (du Carnaval), ce serait de mauvais goût, a indiqué de son côté le maire de Québec, Régis Labeaume. Il ne faut pas oublier que c'est un individu qui a agi ainsi pour des raisons très, très particulières. Il n'y a pas de complot. Il n'y a pas de guerre. Ce n'est pas l'État islamique. C'est un dénommé Bissonnette de Cap-Rouge.»

À l’instar du premier ministre, le maire de Québec a martelé qu'il est important que la vie reprenne son cours normal, ce qu'approuve la communauté musulmane. «Ils nous ont dit : “Continuez. C'est important que ça continue”».

Une ville toujours sécuritaire

La population sait faire la distinction entre la fête et le drame qui s'est déroulé, selon M. Labeaume, ajoutant qu'il ne faut pas que Québec perde son aura de ville sécuritaire.

Le maire s'est d'ailleurs dit très fier de la façon dont les Québécois ont réagi après l'attentat et l'image que cela projette de sa ville. «Ce qui ressort, c'est la solidarité, l'amour fraternel. C'est extrêmement positif sur la réaction de la population. Et ça, ça me fait plaisir.»

La ministre du Tourisme, Julie Boulet, considère que l'image de Québec demeure celle d'une destination sécuritaire malgré la scène d’horreur vécue dimanche dernier.

«C’est un cas isolé, a dit Mme Boulet. Il faut que la vie continue. Il faut que justement on dise qu’on est là, la vie continue et il faut démontrer qu’on n’est pas ralenti par ces événements-là qui sont épouvantables. C’est un drame pour tout le Québec, mais je pense qu’il faut démontrer, avec force et courage, que la vie continue et qu’on a confiance en l’avenir.»

Avec la collaboration de Stéphanie Martin

Dans la même catégorie