/news/society

Les centenaires plus nombreux au Québec

Comment vivre jusqu’à 100 ans?

TVA Nouvelles

Il y a de plus en plus de centenaires dans le monde entier et le Québec ne fait pas exception. Au total, on en compte environ 1800 dans la province cette année, mais ce chiffre aura presque doublé dans 4 ans.  En 2061, on estime qu’ils seront 34 000.

Le docteur Gilles Poirier, spécialiste du vieillissement, s’intéresse à ces personnes et cherche à comprendre la clé de leur longévité.

«On ajoute deux à trois ans à l'espérance de vie à tous les 10 ans, explique-t-il. Les deux grands secrets, je vous dirais, du "centenariat": actif physiquement et mentalement, et nourritures légères, jamais d'excès. Il y a une portion génétique, qu'on estime entre 30 et 40%.»

L'espérance de vie augmente constamment et les études prédisent qu’un enfant sur deux né en 2015 vivra jusqu'à 100 ans.

Quang Nghi Tran vit depuis 10 ans en CHSLD. Cet homme est né au Vietnam en 1912, et aura 105 ans en juin prochain.

«Dans ma jeunesse, j'ai fait beaucoup de sport», raconte le Québécois d’origine vietnamienne.

Quant à Georgette Chapleau, elle aura 102 ans en mai. Jusqu'à il y a trois mois, elle vivait seule dans son appartement. Elle a fait une chute et s'est retrouvée en CHSLD.

«Je lis beaucoup et le soir, j'écoute la politique à la télévision», indique-t-elle

Elle a eu un cancer du sein il y a deux ans, mais rien d'autre. «Ils ne m'ont pas trouvé de maladies», ajoute la centenaire.

Sa mère a vécu près de 100 ans, mais elle demeure discrète sur sa recette pour vivre si longtemps. «C'est un secret. Si je vous le dis, ce ne sera plus un secret!» dit-elle avec un sourire en coin.

Dans son livre qui sera publié cette semaine, le docteur Poirier dresse un portrait des centenaires. Il soutient que 9 d’entre eux sur 10 sont des femmes qui ont travaillé toute leur vie. Elles sont optimistes, avec beaucoup de caractère et des maladies chroniques contrôlées. Elles ont vécu une grande partie de leur vie en famille. Les femmes ont donc un avantage sur les hommes.

«Il y a un avantage qui est conféré, par exemple, l'œstrogène, l'hormone associée à la reproduction, enchaîne-t-il. Les femmes en ont jusqu'à 50 ou 60 ans.»

À ce jour, la doyenne de l'humanité reste la Française Jeanne Calment, morte en 1997 à 122 ans.