/news/world

Attentat à la mosquée de Québec

Les dépouilles de deux victimes arrivées en Algérie

Agence QMI

Les dépouilles de deux des victimes du massacre de la mosquée de Québec sont arrivées samedi à Alger, en Algérie.

Les corps d'Abdelkrim Hassane, 41 ans, et de Khaled Belkacemi, 60 ans, devaient être rapidement portés en terre par leurs familles dans la journée, a rapporté samedi la radio nationale algérienne. Abdelkrim Hassane devait être inhumé à Staouéli et Khaled Belkacemi, à El Harrach.

Devant les cercueils enveloppés du drapeau algérien, un imam a récité une prière pour les victimes.

Selon la Radio Algérienne, une émotion vive régnait à l’aéroport d’Alger au moment de l’arrivée des dépouilles. Proches, amis et officiels étaient présents pour l’occasion.

Le secrétaire général du ministère des Affaires étrangères, Hassan Rabehi, a dit à la radio que «les autorités algériennes ont pris toutes les dispositions nécessaires pour le rapatriement des dépouilles, et ce en coordination avec notre représentation diplomatique ainsi qu'avec les autorités canadiennes».

Selon les rites musulmans, l'enterrement doit se faire idéalement 24 heures après le décès. Dans ce cas-ci, les familles ont dû patienter plus longtemps pour donner le temps au coroner de faire son travail.

Khaled Belkacemi était professeur titulaire à la Faculté de sciences de l’agriculture et de l’alimentation de l'Université Laval. Sa femme aussi professeure à l’Université Laval, Safia Hamoudi, avait confié qu’ils avaient choisi Québec «parce que c’était un endroit calme pour élever leur famille».

Quant à l’autre victime, son frère a confié au site sudhorizons.dz qu’il était «un intellectuel, un sportif et porteur d’un islam de concorde, de paix et de tolérance». « Nous sommes très attristés, bouleversés», a-t-il souligné.

Dans la même catégorie