/news/culture

Spectacle au Divan Orange

Aider des Syriens grâce à la musique

Ariane Labrèche

 - Agence QMI

ARIANE LABRÈCHE/AGENCE QMI

C’est un don de soi musical que feront le chanteur Boogat et le groupe the Vasts le 9 février au Divan Orange. Avec ce concert-bénéfice, l’artiste espère aider sa sœur Sara Russo et cinq autres familles québécoises qui tentent de faire venir une jeune famille syrienne en sol québécois.

Daniel Russo, alias Boogat, et sa sœur Sara ont grandi à Québec d’un père paraguayen et d’une mère mexicaine. Les difficultés reliées à l’immigration, ils connaissent.

«Mes parents sont parmi les premiers latinos qui sont arrivés à Québec, et ils ont passé leur vie à aider d’autres immigrants. L’immigration et l’identité c’est vraiment mon créneau, et en tant qu’artiste, faire un concert-bénéfice est une des rares choses que je peux faire pour aider», a confié Daniel Russo Garrido.

Ce concert, c’est la réponse de Daniel à l’aide que lui a demandé Sara. Avec cinq autres familles de Montréal, celle qui travaille en développement durable au Centre international de référence sur le cycle de vie des produits, procédés et services (CIRAIG), tente de faire venir une jeune famille syrienne au Québec.

«C’est une famille qui a un enfant de cinq ans et un bébé. Ils ont fui la guerre séparément, et attendent depuis deux ans au Liban de pouvoir trouver un pays où aller», a-t-elle expliqué.

De nombreuses embûches

Afin d’accueillir ces réfugiés via le programme de parrainage privé du gouvernement fédéral, les six familles doivent s’engager à subvenir à leurs besoins pendant un an. «On nous demande un montant minimal de 25 000 $. C’est quand même appréciable, et ça leur permet de fuir le conflit et d’obtenir un statut légal. En plus, on les aidera à trouver un appartement, mettre leurs enfants à l’école, les aider à s’intégrer au fond», a souligné Sara Russo.

De telles initiatives sont ardues, et les délais sont longs. Tellement longs, que le gouvernement provincial vient de suspendre temporairement les nouvelles demandes pour le programme de parrainage privé à cause du nombre astronomique de dossiers en attente.

«Dans un contexte où Trump brouille les cartes avec son décret, après ce qui s’est passé à Québec, et maintenant la suspension de ce programme-là, notre spectacle envoie un beau message, à mon avis. Ce n’est pas facile pour les musulmans, et il faut continuer à aider ces familles et ces enfants-là», martèle Daniel Russo.

L’histoire de cette jeune famille a particulièrement touché l’artiste. «À mon avis, les trois plus grands traumatismes qu’un enfant peut vivre sont la séparation, la mort et le déménagement. Le plus vieux a vécu la guerre pour vrai, et ça implique tout ça. C’est terrifiant», lance-t-il.

Daniel Russo et les musiciens ont tous accepté de verser leur cachet à la cause. En plus de ce concert, Boogat lancera bientôt un premier album en espagnol, «San Cristobal Baile Inn». Le concert-bénéfice aura lieu le 9 février à 20h, au Divan Orange.

Dans la même catégorie