/news/politics

Attentat de Québec

La Délégation générale du Québec à New York écrit au «Washington Post»

Agence QMI

TOMA ICZKOVITS/AGENCE QMI

Après l’Assemblée nationale, c’est au tour de la Délégation générale du Québec à New York de réagir au texte d’opinion publié dans le «Washington Post», le 1er février dernier, à la suite de l’attentat survenu à Québec.

Dans une lettre adressée vendredi à l’éditeur du quotidien américain, le délégué général Jean-Claude Lauzon défend la réputation du Québec et dénonce les propos tenus par J.J. McCullough.

Il déplore le fait que l’article, intitulé «Why does progressive Quebec have so many massacres?» ait été publié au moment où «un élan sans pareil de compassion et de solidarité réunissait des milliers de Québécois, toutes origines confondues, en appui aux familles et aux proches des victimes de même qu’aux Québécois de confession musulmane».

M. Lauzon estime que l’auteur «associe sans fondement les tueries qui se sont produites au Québec depuis plus de 30 ans (...) aux efforts du Québec pour protéger sa langue officielle et sa culture».

Le délégué général déplore également que «la lettre comporte beaucoup d’informations erronées.» Il invite le quotidien à dépêcher quelques journalistes au Québec «afin de leur permettre d’approfondir la couverture et la connaissance de notre société».

Il ajoute que le Québec «est essentiellement ouvert sur le monde, tolérant et inclusif», et que «l’identité québécoise est forte, distincte, partagée, mais aussi enrichie par les Québécoises et les Québécois de toutes origines».

La lettre de la délégation générale du Québec à New York fait suite à la motion qui a été adoptée mercredi à l’Assemblée nationale, dénonçant la publication de l’article de McCullough par le «Washington Post».

Dans la même catégorie