/news/society

Pénible retour au travail

Poudrerie dans le sud, blizzard dans les Maritimes

Agence QMI

Le retour au travail a été pénible, lundi matin, dans le sud-ouest du Québec après le passage d’une importante dépression qui a laissé jusqu’à 25 centimètres de neige par endroits dans les régions de Montréal, Gatineau et Sherbrooke.

Alors que la tempête s’essouffle pour se transformer en averses de neige isolées dans la région de Montréal, la neige doit continuer à tomber durant la matinée du côté du centre du Québec, montrent les prévisions radars d’Environnement Canada et de Météomédia.

Plus problématique, le vent va s’élever au courant de la journée, à mesure que la dépression va s’éloigner. De la poudrerie est à prévoir sur le réseau routier, alors que des rafales atteignant 50 km/h à Montréal et 60 km/h à Québec balaieront la poudreuse fraîchement tombée, particulièrement le long des autoroutes et en campagne.

Les conducteurs sont invités à adapter leurs habitudes de conduite aux conditions ambiantes.

Plus à l’est de la province, le Bas-du-Fleuve, la Gaspésie, la Côte-Nord et le Saguenay devraient échapper à la bordée. Quelques centimètres de neige sont tout de même prévus, avec des bourrasques qui créeront de la poudrerie.

«Quand on se compare, on se console»

Les automobilistes pestant contre cette nouvelle bordée pourront se dire que ça peut toujours être pire, lundi matin, puisque les Maritimes s’apprêtent à recevoir le double de la quantité de neige tombée à Montréal au cours de la journée à venir.

Notamment, la Nouvelle-Écosse pourrait recevoir jusqu’à 60 centimètres de neige par endroits d’ici mardi matin avec des rafales atteignant jusqu’à 110 km/h le long des côtes. Le sud du Nouveau-Brunswick devrait aussi goûter au blizzard en recevant jusqu’à 50 centimètres de neige balayés par des bourrasques frôlant les 80 km/h.

Transport aérien perturbé

Sans surprise, la tempête a aussi perturbé le transport aérien. Selon le site spécialisé Flightaware.com, 42 vols avaient déjà été annulés à l’aéroport Pierre-Elliot-Trudeau et deux à l’aéroport Jean-Lesage, à 5 h du matin. Les destinations affectées se trouvent principalement dans les Maritimes et la Nouvelle-Angleterre.

La situation s’avère encore pire dans l’Est. L’aéroport d’Halifax affichait 111 annulations en début de matinée, tandis que ceux de Moncton et St. John’s ont dû se résoudre à annuler, respectivement, 13 et 18 vols.

Dans la même catégorie