/finance/homepage

Baie-Comeau

Diminution de personnel chez Alcoa

TVA Nouvelles

Les discussions se poursuivent entre le syndicat représentant les travailleurs de l'aluminerie Alcoa à Baie-Comeau et l'employeur concernant une diminution prochaine de personnel à la fonderie.

La direction de l'usine n'a pas voulu commenter à la caméra, mais a confirmé à TVA Nouvelles que des discussions sont entamées avec le syndicat pour trouver un arrangement.

Les deux parties se sont rencontrées pour la première fois à la mi-janvier. Malgré les investissements des dernières années, les commandes de plaques d'aluminium destinées au marché automobile ne sont pas au rendez-vous pour 2017.

«On n’est pas inquiet. C’est certain qu’on aimerait mieux avoir des commandes de plaques, mais le marché de l’aluminium c’est un marché complexe. Les demandes montent et descendent, c’est toujours comme ça. On espère qu’il va arriver des commandes dans les prochaines semaines, par contre, on sait que pour 2017 ça va être assez tranquille, il faut donc regarder ce qu’on fait avec la main-d’œuvre qui va être de trop à la fonderie», a expliqué le président du Syndicat, Michel Desbiens.

Pour l'instant, aucun chiffre n'a été avancé sur le nombre de pertes d'emplois. La situation inquiète tout de même le député de René-Lévesque.

«Ils sont en train de discuter pour voir s’il pourrait avoir, comme par le passé, un programme pour la mise à la retraite pour permettre aux travailleurs plus âgés de sortir et surtout de garder les plus jeunes dans l’entreprise», a affirmé Martin Ouellet.

Une assemblée générale devrait avoir lieu à la fin du mois ou au début de mars pour présenter la ou les solutions.

On compte 680 syndiqués au sein de l'usine de Baie-Comeau.