/finance/homepage

Étude de l’Institut QS

Montréal, meilleure destination pour les étudiants étrangers

TVA Nouvelles 

Une étude de l’Institut Quacquarelli Symonds a révélé que Montréal est la meilleure ville universitaire du monde. Paris, qui occupait la première position de ce palmarès depuis cinq ans, a glissé au deuxième rang.

L’organisme estime que la métropole québécoise profite d’un nouvel essor économique et offre un environnement idéal pour étudier. De plus, pour la première fois, l’indicateur a tenu compte du point de vue de 20 000 étudiants.

Des frais de scolarité plus bas qu’ailleurs, une vie culturelle riche et bilingue et la perspective d’emplois font partie des facteurs qui favorisent Montréal.

Cette nouvelle a été accueillie favorablement par les politiciens et les dignitaires des différentes universités de la ville.

«Continuons à travailler de la même façon parce que les milieux universitaires et les villes sont les moteurs du progrès social», a dit Robert Proulx, recteur de l’UQAM, lors d'un point de presse.

Montréal accueille environ 30 000 étudiants internationaux chaque année. Pas moins d’une personne sur trois choisit ensuite de s’y établir.

«À l’Université de Montréal, j’aime particulièrement certains professeurs, a dit Daisy Le Corre, une étudiante originaire de France qui souhaite demeurer au Québec. Je suis venu d’abord pour certains d’entre eux.»

Montréal est également reconnue comme la « Ville la plus intelligente du monde », selon QS, en raison du développement de son industrie de l'intelligence artificielle.

Pas moins de 100 villes à travers le monde figurent dans ce classement. Par ailleurs, Vancouver s’est hissée parmi les dix meilleures. Quatre villes canadiennes ont amélioré leur position.

D’autre part, les villes américaines souffrent du coût de la vie et des frais de scolarité élevés. Boston obtient la meilleure position, au huitième rang.

Dans la même catégorie