/finance/homepage

Perte dans un projet

Groupe Canam: importantes annonces et dégringolade en Bourse

Michel Bellemare

 - Agence QMI

ARG-CANAM-TRIMESTRE

PHOTO COURTOISIE

Le titre de Groupe Canam a effectué une chute vertigineuse jeudi après que la compagnie eut fait état d’une importante perte dans un projet de charpente métallique lourde en ajoutant qu’elle se retirait de ce créneau.

Canam a aussi indiqué lors du dévoilement de ses plus récents résultats financiers jeudi matin qu’elle allait aussi «examiner en profondeur toutes ses activités américaines dans le domaine des ponts» dans lequel elle a eu des difficultés.

En début d’après-midi, quelques heures après les annonces, le cours du titre de la compagnie de Saint-Georges, en Beauce, était en baisse de plus de 20 %, à 6,77 $, à la Bourse de Toronto. Il avait reculé jusqu’à 6,26 $ plus tôt dans la journée.

Pour le quatrième trimestre terminé le 31 décembre dernier, Groupe Canam a subi une perte nette attribuable aux actionnaires de 2,0 millions $ ou 0,04 $ par action, comparativement à un bénéfice net de 17,8 millions $ ou 0,39 $ par action en 2015.

Plus substantielle, la perte pour l’exercice dans son ensemble s’élève à 13,3 millions $ ou 0,28 $ par action, alors qu’en 2015, la compagnie avait affiché des profits nets de 46,8 millions $, ou 1,09 $ par action.

«La perte [pour l’exercice] est principalement attribuable à l'enregistrement d'une provision de 32 millions $ après impôts au deuxième trimestre de 2016 relativement à des coûts additionnels importants dans un projet de charpente métallique lourde et à l'impact défavorable de projets de ponts aux États-Unis», a expliqué le fabricant de charpentes métalliques et autres solutions pour l’industrie de la construction.

Dans la foulée, Groupe Canam a annoncé qu’«au terme de la révision de son approche du marché de la charpente lourde déclenchée en juillet dernier, [...] qu'elle n'entend plus jouer le rôle d'entrepreneur en charpente dans les projets complexes d'envergure».

«Par conséquent, les projets de charpentes métalliques auxquels nous participerons dans l'avenir présenteront un niveau de risque raisonnable compte tenu de la taille et de la nature des activités principales de la société», a expliqué l’entreprise, ajoutant que «ce faisant, l'évolution des profits sera plus prévisible».

Canam a souligné qu’après avoir réduit ses effectifs l’été dernier, elle a complété sa réorganisation au cours des dernières semaines et donné à sa nouvelle équipe le mandat de «maximiser l'utilisation de la capacité manufacturière en charpente de l'usine de Saint-Gédéon-de-Beauce».

Concernant ses activités de ponts aux États-Unis, Groupe Canam a décidé, «à la lumière des difficultés rencontrées au cours de la dernière année sur des projets [...], d'examiner en profondeur toutes ses activités américaines dans le domaine des ponts».

«Toutes les options permettant d'atteindre les objectifs de rentabilité de la société sont considérées», a précisé Groupe Canam, qui exploite 23 usines en Amérique du Nord et emploie près de 4650 personnes au Canada, aux États-Unis, en Roumanie et en Inde.

Pour l’exercice 2016, Groupe Canam a malgré tout enregistré une hausse de ses revenus de 15,6 % à 1,86 milliard $ comparativement à 2015. Pour le quatrième trimestre, les revenus consolidés de l’entreprise se sont pour leur part élevés à 486,5 millions $, comparativement à 493,8 millions $, pour le même trimestre en 2015.

Le titre de Groupe Canam a clôturé en baisse de 1,42 $ à 7,05 $, jeudi à la Bourse de Toronto.