/news/politics

Résultats d'un sondage

La position canadienne sur Israël inconséquente

Agence QMI

Les positions du gouvernement canadien sur l’État d’Israël ne reflètent pas l’opinion de la population, selon des groupes sympathiques à la cause palestinienne qui s’appuient sur un sondage publié jeudi.

Le coup de sonde, réalisé par Ekos pour le compte d'organisations comme Canadiens pour la justice et la paix au Moyen-Orient, révèle aussi que l’opinion des électeurs du Parti conservateur tranche avec celle des autres Canadiens.

Ainsi, 46% des répondants se sont dits généralement très ou quelque peu défavorables au gouvernement israélien, alors que 28% se sont dits «très favorable» ou «quelque peu favorable».

À l'inverse, près de quatre fois plus de répondants (61%) croient que le gouvernement canadien «est généralement plus pro-israélien» que «pro-palestinien» (16%).

«Nous avons été encouragés de constater que presque tous les Canadiens (91%) qui ont exprimé une opinion estiment que critiquer les politiques du gouvernement israélien n'est pas nécessairement antisémite», a commenté Diana Ralph, de l’organisme Voix juives indépendantes qui est aussi derrière ce sondage.

Mais les électeurs conservateurs sont moins nombreux à penser ainsi, alors que 20% d’entre eux jugent antisémite toute critique envers les politiques de l’État hébreu.

En comparaison, seulement 9% des Canadiens partagent cet avis.

L'enquête a été réalisée entre le 25 janvier et le 2 février 2017, auprès de 1 000 adultes canadiens.

La marge d’erreur est de plus ou moins 3,1%, 19 fois sur 20.