/news/politics

Ultimatum aux pays membres de l’OTAN

Le Canada veut hausser ses dépenses en défense

Dominique La Haye | Agence QMI 

PHOTO GUILLAUME ST-PIERRE/AGENCE QMI

Le ministre de la Défense, Harjit Sajjan, admet que le Canada doit hausser ses dépenses en défense, après que le secrétaire à la Défense de l’administration Trump a lancé un ultimatum aux pays membres de l’OTAN d’accroître leur participation.

M. Sajjan a fait cette déclaration aux médias depuis Bruxelles, jeudi, à la suite de sa participation à la réunion des ministres de la Défense de l’OTAN et la conférence sur la lutte contre le groupe armé État islamique (E.I.) présidée par son homologue américain, James Mattis.

«Évidemment, nous avons discuté des ressources requises relativement aux résultats que nous voulons avoir dans l’OTAN», a indiqué le ministre de la Défense au sortir de cette rencontre.

M. Sajjan a rappelé que son ministère avait entrepris une révision de la politique en matière de défense pour les 20 prochaines années qui, dit-il, comprendra une hausse des dépenses.

«Nous savions que les dépenses par le gouvernement précédent étaient basses et cette révision nous permet de faire une analyse exhaustive de ce qui est requis», a-t-il soutenu.

«Nous voulons au Canada être en mesure de démontrer avec un plan exhaustif quel type d’investissements en matière de défense est requis, car un montant d’argent significatif doit être investi. Cependant, les contribuables canadiens nous demandent aussi d’être efficace avec leur argent», a-t-il souligné.

Mercredi, le secrétaire américain à la défense a sommé les pays de l’OTAN de faire davantage leur part à défaut de quoi Washington allait «modérer son engagement» envers l’Alliance.

L’OTAN souhaite que les pays membres contribuent à la hauteur de 2 % de leur PIB. Le Canada contribue pour moins de 1 %.

Dans la même catégorie