/finance/desideespourentreprendre

Carte d’affaires avec Pierre Gabriel Côté

Des manufacturiers qui se réinventent

TVA Nouvelles

D’octobre à février, divers représentants du secteur manufacturier ont parcouru toutes les régions du Québec pour rencontrer et mobiliser les entrepreneurs de chez nous.

Pierre Gabriel Côté, président-directeur général d'Investissement Québec, s’est entretenu avec Pierre Bruneau dans le cadre du segment «Carte d’affaires», dans le TVA Nouvelles 12h.

Les défis sont-ils énormes pour l’entreprise au Québec?

L’entreprise manufacturière au Québec fait face à un défi, le défi de la compétition externe, et de se renouveler. Au Québec, on a de très bonnes entreprises manufacturières, mais le train de l’innovation passe. Maintenant, avec l’évolution des technologies, que ce soit la robotique, l’innovation en terme de modèle manufacturier, les technologies sont moins chères qu’avant, il faut investir dans nos usines.

Au cours des derniers mois, vous avez fait le tour du Québec pour expliquer le projet que vous avez. Que voulez-vous faire? Inciter des jeunes à prendre la relève? Inciter la création de nouvelles entreprises? Dynamiser le secteur manufacturier?

Un peu tout ça. On veut s’occuper de ce qui existe déjà. Oui, l’entrepreneuriat manufacturier se porte quand même assez bien au Québec. Mais là où on a un enjeu, c’est qu’avec tous les coûts manufacturiers au Québec, on doit être capable de faire en sorte que comme les autres géographies, on puisse exporter nos produits. Et pour cela, il faut moderniser. Il faut investir. Investir dans les gens, avec la formation technique, mais aussi dans les équipements, donc robotiser, moderniser, automatiser.

On parle souvent que la main-d’oeuvre qualifiée est plus difficile à aller chercher, on parle souvent du vieillissement de la population. Est-ce qu’il y a de la relève pour les entreprises?

Les conditions sont extrêmement propices aux repreneurs, ceux qui veulent reprendre des entreprises au Québec et les garder ici.

Mais les gens ont peur de ne pas avoir le financement...

Au Québec, on a un écosystème qui est extrêmement bien garni, équilibré, pour du capital. Que ce soit sous forme de prêt ou d’équité, on est vraiment une géographie très bien structurée. Mais il faut stimuler les projets. L’initiative manufacturière d'Investissement Québec c’est vraiment de stimuler l’arbre des opportunités. C’est ce qu’on fait dans notre tournée. On va rencontrer les gens sur le terrain pour leur montrer nos outils financiers.

Est-ce qu’il y a urgence d’agir ?

Il n’y a jamais d’urgence si on est proactif. Là, on est dans la proactivité. Avec tout ce qui se passe au niveau des ententes commerciales dans le monde, il y a plein d’opportunités. Au lieu d’être défensif, passons à l’offensive. Il faut prendre le taureau par les cornes et investir. Ça, au moins, on a le contrôle là-dessus.

Pour consulter le site d'Investissements Québec.

Dans la même catégorie