/news/law

Tuerie à la mosquée de Québec

Mohamed Labidi a de la compassion pour Bissonnette

TVA Nouvelles et Agence QMI

Le vice-président du Centre culturel islamique de Québec, Mohamed Labidi, s’était déplacé au palais de justice de Québec afin d’assister à la comparution pro forma Alexandre Bissonnette soupçonné d’être l’auteur de la tuerie à la mosquée de Sainte-Foy.

«On a de la compassion pour lui», a dit M. Labidi aux médias dans le corridor du palais de justice en soulignant la jeunesse du présumé tueur.

«On a confiance dans le système de justice québécoise. Il faut que ce soit un exemple pour d’autres crimes», a-t-il ajouté.

Encore ébranlé par cet attentat qui a coûté la vie à six hommes, M. Labidi compte suivre de près les procédures judiciaires.

«On représente une communauté. Ce sont nos frères. C’est un devoir», a-t-il dit la voix étranglée.

Deuil pas fini

«Je considère que mon deuil n’est pas encore fini. Chaque fois, il faut que je me retienne pour être à la hauteur», a-t-il mentionné avec beaucoup d’émotions.

Il a précisé que malgré l’attaque, la fréquentation à la grande mosquée n’a pas diminué, au contraire.

«La bonne nouvelle, c’est que la mosquée est de plus en plus remplie», a-t-il souligné.

Parmi les cinq hommes blessés, Mohamed Labidi, a mentionné qu’un est toujours dans le coma, dans un état critique.

Alexandre Bissonnette, 27 ans, est accusé de six meurtres et cinq tentatives de meurtre.

Dans la même catégorie