/news/currentevents

Est de Montréal

Un déraillement de train causé par du sabotage?

Agence QMI

Le Bureau de la sécurité des Transports du Canada conclut que le déraillement de wagons de marchandises vides et sans locomotive survenu en octobre 2015 dans Hochelaga-Maisonneuve a probablement été provoqué par quelqu’un qui a desserré les freins du convoi immobilisé depuis des mois.

N’étant pas en mesure d’identifier un responsable dans son rapport publié mercredi,

le BST note tout de même que les membres du personnel ferroviaire du Canadien Pacifique (CP) «croisaient régulièrement des intrus et que les clôtures exigeaient des travaux perpétuels, car de nouvelles ouvertures apparaissaient aussitôt que les anciennes étaient réparées».

Le BST a mentionné que la rame de wagons n’avait pas bougé depuis son entreposage en mai 2015 dans une cour de triage. En dérivant sur environ 150 mètres, quelques wagons avaient quitté la voie ferrée et l'un d'eux avait percuté le mur de briques d'un immeuble résidentiel de la terrasse Thomas-Valin. Bien que l'impact avait endommagé le mur, personne n’avait été blessé.

«Compte tenu de l'absence de rapport d'événement météorologique exceptionnel dans la région et du fait que l'efficacité des freins à main ne se dégrade généralement pas avec le temps, l'enquête a établi qu'une intervention humaine a probablement réduit l'effort de freinage, laissant la gravité provoquer le mouvement des wagons», a écrit l’organisme fédéral.

Pour le BST, «il est relativement simple de désengager les dispositifs de frein à main de façon accidentelle ou malicieuse, et aucune connaissance particulière n'est requise pour pouvoir les manœuvrer. Par conséquent, les freins à main sont des dispositifs vulnérables à l'altération par des personnes non autorisées».

Le BST a souligné que le CP avait depuis pris des mesures pour empêcher la présence d’intrus dans la gare de triage Hochelaga. Des contraventions sont systématiquement données à ceux qui s’aventurent à cet endroit, des panneaux d’interdiction ont été ajoutés, les clôtures endommagées ont été réparées et de la sensibilisation a été faite auprès des résidents du secteur.

Dans la même catégorie