/news/currentevents

Intervention d’urgence

Transport Canada dirige une simulation de déraillement ferroviaire

Agence QMI

Dans le but d’améliorer les intervenants des premiers répondants et des experts en cas d’accidents où des liquides inflammables sont en cause, Transport Canada a organisé ce week-end un exercice complet de déraillement de train à l’Institut maritime du Québec, à Lévis.

Cet exercice de déraillement, financé par le Programme canadien pour la sûreté et la sécurité, a été baptisé «exercice Athéna». Il a été mis en œuvre pour améliorer les interventions lors de situation d’urgence comme celle qui s’est produite à Lac-Mégantic en juillet 2013.

Lors de cette tragédie, 47 personnes ont perdu la vie après le déraillement d’un train transportant des produits pétroliers dans le centre-ville de Lac-Mégantic. Outre le fait que plusieurs wagons ont quitté les rails, un gigantesque incendie avait défiguré la ville.

Le déploiement de l’exercice Athéna a pour but de mettre en œuvre le Plan d’intervention d’urgence de Transport Canada afin de voir si certaines lacunes peuvent être corrigées, mais surtout, permettent aux différentes équipes d’intervention d’anticiper d’éventuels dangers et difficultés.

Un tel exercice se déploie sur deux jours. Samedi, une formation théorique en classes et sur le terrain a été donnée aux participants et dimanche, ceux-ci ont pu mettre en pratique les notions apprises. Dans l’un des scénarios, les équipes d’intervention ont été confrontées à un wagon-citerne en feu et devaient procéder à un refroidissement du wagon, mais aussi à des méthodes pour protéger l’environnement et les personnes qui pouvaient se trouver à proximité.

De nombreuses organisations ont pris part à l’exercice Athéna dont le Centre des sciences pour la sécurité de Recherche et de développement pour la défense, les compagnies de chemin de fer CP et CN, l’Association des chefs en sécurité incendie du Québec, de premiers intervenants, mais aussi des membres industriels comme Suncor.

Dans la même catégorie