/finance/homepage

Ressources financières

Les travailleurs canadiens inquiets en vue de la retraite

Agence QMI

Près de la moitié (49 %) des travailleurs canadiens s’inquiètent de ne pas avoir suffisamment de ressources financières pour vivre une retraite confortable, indique un sondage international commandé par Franklin Templeton, publié jeudi.

Ceux-ci craignent d’épuiser leurs épargnes avant leur décès ou de devoir faire des sacrifices importants à la retraite. Aux États-Unis, cette préoccupation touche 59 % des Américains non retraités.

Neuf travailleurs canadiens sur dix redoutent les conséquences possibles du coût de la vie élevé ainsi que les dépenses liées au mode de vie et aux soins de santé.

«Le paiement des dépenses à la retraite inquiète les Nord-Américains», a commenté Duane Green, président et chef de la direction de la Société de placements Franklin Templeton au Canada.

«Bien que les Canadiens bénéficient d'une protection en ce qui a trait à leurs visites chez le médecin et à leurs séjours dans les hôpitaux, les dépenses en soins de santé demeurent une préoccupation importante pour eux, car les personnes âgées font face à la perspective d'une hausse des coûts pour les soins de longue durée et les médicaments, alors que la durée de vie continue d'augmenter», a poursuivi M. Green.

L’épargne selon les générations

Chez les Canadiens membres de la génération Y, 43% d’entre eux nourrissent des inquiétudes similaires. La moitié de ceux-ci n’ont pas commencé à épargner en vue de la retraite qu’ils prendront dans une trentaine d’années.

De leur côté, 15 % des baby-boomers canadiens non retraités et 25 % des membres de la génération X non retraités n'ont aucune épargne-retraite.

Près des deux tiers (65 %) des travailleurs canadiens envisagent de travailler à leur retraite pour obtenir des revenus. Sur le plan régional, 61 % des non-retraités du Québec planifie travailler à leur retraite.

Finalement, plus des deux tiers (67 %) des Canadiens ressentent du stress et de l'anxiété lorsqu'ils pensent à leur épargne et à leurs placements en vue de la retraite.

La portion canadienne du sondage a été menée du 6 au 18 janvier auprès de 2 001 personnes de 18 ans et plus.

Dans la même catégorie